AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)

Aller en bas 
AuteurMessage
Syam
Vénérable pile noire
Vénérable pile noire
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 24
Date d'inscription : 18/06/2007

Votre Perso
Âge:
Sexe: Féminin
Race: dragonne

MessageSujet: C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)   Lun 27 Aoû 2007 - 4:55

Un rugissement lointain réduit en silence un moment la foule bruyante pressée aux échoppes. Puis la folle activitée reprit. Plus loin, aux limites de la ville neutre, l’imposante dragonne secoua dédaigneusement ses ailes recouvertes de sombres plumes si douces à caresser. Personne dans les parages pour remarquer les multiples épines sur son dos et sa queue, ni même ses cornes et son regard mauve dont la dragonne était si fière. Ni même ses écailles qui brillaient d’un éclat bleu nuit si beau qu’on aurait pût le confondre avec un bijou brillant. Et moins encore ses formidables crocs ivoire qui en feraient pâlir de jalousie le moindre tigre à dents de sabre. Cependant, l’animal mythique ne fût pas longtemps à la portée de tous. Qui pourrit se vanter d’avoir déjà vu un dragon en chair et en os ici ? Pas ces vulgaires montures pas très intelligentes, évidemment. Mais un vrai dragon, plus intelligent et plus fort que n’importe quel humain. Pas grand monde. Mais là n’est pas la question. La dragonne avait donc laisser s place à une icône humaine : une jeune fille à qui on donnerait entre 15 et 17 ans. Une jeune fille petite, pas plus d’un mètre cinquante, si fragile qu’elle pourrait se briser rien qu’en la touchant tant elle était frêle. De la dragonne ne restait que ces sublimes yeux violets. Cependant,il étaient plus foncés, et on les confondaient souvent avec des yeux bleus foncés assez rares sans être inconnus. Ca ne la dérangeait pas plus que ça. Repoussant ses longs cheveux plus que noirs que de l’ébène derrière ses épaules, aussi menues que le reste de son corps, elle se faufila entre les maisons plutôt sombres et vides. Tous les habitants étaient dehors. Ici, les gens n’aimaient pas être enfermés. Syam le comprenait bien. Les bottines qui s’étaient matérialisées durant son changement ne faisaient pas de bruit sur la rue pavée, et sans réfléchir, e dirigea vers le échoppes. Au moyen d’un léger détour, elle arriva sur une petite place illuminée, au centre du quel se dressait une fontaine. L’eau pure et bien claire coulait avec un bruit rassurant sur la pierre. Syam la fixa, un sourire énigmatique sur els lèvres, et elle continua son chemin. Finalement, elle débucha sur la grande place où divers étalages avaient été dressés, tous recouverts de diverses marchandises souvent sans valeur. La jeune fille repéra du coin de l’oeil un homme enthousiaste qui vantait les mérites des bijoux étincelants qu’il vendait. Le potentiel acheteur couvait des yeux d’un air émerveillé les émeraudes, améthyste et rubis, parmi d’autres. A côté, un marchand à l’air bourru, une main posée sur l’encolure de l’un des chevaux qu’il vendait, discutait avec une passante, les animaux, rendus nerveux par l’agitation ambiante, piaffaient et renâclaient. Syam, d’un air qui se voulait naturel, se rapprocha d’un homme devant ses marchandises : des armes les plus diverses, passant d’une épée impeccablement forgée et un arc taillé avec talent. Syam se mit à rêvasser. Certes, elle n’avait pas besoin d’une arme, déjà équipée d griffes, crocs et flammes. Mais souvent, si jeune qu’elle était, elle s’imaginait brandissant un arc et visant soigneusement avant de tirer, et s’émerveillait en voyant qu’elle atteignait toujours sa cible. Ou encore, planter un poignard dans la gorge d’un ennemi ou décapiter un adversaire d’un coup de sabre. C’était beau de rêver. Elle avait peut être une vague conaissance du tir à l’arc. C’est tout. D’accord, elle savait manier un peu une épée… Dommage qu’elles soient toutes trop lourdes pour la frêle jeune fille. Enfin, qu’importe. Elle était satisfaite de ses atouts naturels que lui avait offert sa nature de dragon. Elle s’éloigna de l’étalage. Quand son regard s’accrocha à une silhouette qui comme elle, se distinguait nettement de la foule. Si c’était bizarre de voir une fillette traîner par ici, c’était aussi étrange pour cette personne là. Elle se créa un chemin parmi les gens qui se mettaient sur son passage, dans le btu de s’en rapprocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Votre Perso
Âge: 20 ans en apparence
Sexe: Féminin
Race: Succube

MessageSujet: Re: C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)   Lun 27 Aoû 2007 - 16:46

- Pauvre crétin !

Les mots lâchés à un jeune garçon maladroit par un marchand n'étaient que quelques uns parmi tant d'autres, peut-être pas tous aussi désobligeants. La foule pressée était particulièrement dense à ce moment précis de la journée, à savoir au beau milieu de l'après-midi. Le brouhaha était à son apogée, à tel point qu'il fallait crier pour espérer tenir une conversation. Une silhouette fine, enveloppée d'une longue mais légère cape noire, se faufilait souplement entre les acheteurs, n'hésitant pas à en bousculer lorsque la chose s'avérait nécessaire. Son visage était dissimulé sous une capuche qui ne laissait voir que l'éclat de ses yeux bleus, mais tenait ses mèches blondes cachées. Elle finit par s'engouffrer dans une ruelle, puis une autre, sans émettre un bruit. Un vrai labyrinthe pour quiconque n'y avait pas ou peu mis les pieds, mais la passante connaissait son trajet sur le bout des doigts, et n'hésitait pas un instant quant au chemin à emprunter. Finalement, en un battement de cils, elle sortit de l'entrelac des rues plus sombres et étroites les unes que les autres, pour déboucher là où elle en avait l'intention : sur une grande place pavée, qui paraissait comme le rond-point des commerçants.
Les quelques nuages qui ombrageaient le ciel se dissipaient, faisant place à un soleil des plus éclatants. Perle ôta alors la capuche qui la dissimulait, puis fit glisser de ses épaules sa cape, qu'elle plia dans le sens de la longueur d'un geste preste pour finalement la tenir de la main droite. Se dévoilèrent alors un visage comme sorti d'un rêve, ainsi qu'une tenue couvrant le minimum d'un corps incarnant la perfection. Des passants y laissaient traîner leur regard avec fort peu de discrétion, mais la belle n'en avait cure. Un sourire se dessinait sur les lèvres sucrées de la jeune succube, tandis qu'un marchand qui lui était bien familier lui fit un geste de la main en l'appelant. Si cet homme avait été n'importe qui, sans nul doute que Perle n'aurait pas daigner répondre, mais il était précisément celui qu'elle était venue rencontrer. De sa démarche féline, la demoiselle s'approcha de l'étalage devant lequel grouillaient de potentiels acheteurs désireux de dénicher la pièce rare parmis les vêtemens présents. Car c'étaient bien des tissus et tenues diverses qui étaient vendues, toutes de la meilleure qualité. En réalité, des armes tels que couteaux et épées étaient également proposée à la clientèle de confiance, mais peu de personnes en bénéficiaient. Perle contourna naturellement le stand, allant directement à la rencontre du commerçant qui l'étreignit brièvement, sachant combien la succube mettait peu d'enthousiasme aux témoignages d'affection. Il lui adressa un franc sourire sous sa moustache :


- Cela fait longtemps que tu n'est pas venue me voir, ma belle. Je commençais à me faire du souci.

C'était un homme banal, tout juste la cinquantaine. Perle n'avait pas en estime les simples humains, mais s'était liée d'amitié avec celui-ci bien que leur première rencontre n'avait pas été particulièrement facile. Il lui avait bien rendu son amitié et sa confiance, en effectuant de nombreux services, la considérant un peu comme sa petite fille. La jeune femme savait qu'elle pourrait toujours compter sur lui. Elle esquissa un geste d'insouciance, en même temps qu'un sourire sincère, loin de celui qu'elle exprimait habituellement, glacial.


- Tu sais bien que je n'aime pas le vacarme de la foule. Et que je sais me défendre. Il ne peut pas m'arriver malheur. Et si c'était le cas, Epenne t'alarmerait aussitôt.

- Tu ne doutes jamais de toi, n'est-ce pas ? répondit-il avec un rire.
- Jamais, répliqua Perle avec un nouveau sourire. Mais je ne vais pas te retenir plus longtemps, tu as des clients. Ah, j'allais oublier. Je suis venue aussi pour tes talents de tisserand. Elle lui tendit délicatement la cape qu'elle portait. Elle est sérieusement abîmée vers le bas, si tu pouvais arranger cela...

Le marchand examina rapidement le tissu, et répondit que cela serait rapide à refaire. Perle insista pour payer la réparation, malgré que son ami voulût la lui offrir. Finalement, il se quittèrent déjà, des acheteurs impatients commençant à montrer des signes d'agacements. Elle repasserai le lendemain pour payer et récupérer son vêtement. La demoiselle s'éloignait de l'étalage en se frayant un passage entre lesdits clients, lorsqu'elle croisa le regard violet d'une jeune fille qu'elle n'avait manifestement jamais rencontrée. La frêle demoiselle semblait fixer Perle. Oh, cette dernière avait l'habitude d'être l'objet des regards des hommes et des femmes adultes, mais pas forcément des enfants, si cette personne à l'allure si menue en était une. La belle succube choisit de ne pas prêter plus d'attention à cette situation, et de poursuivre son chemin. Où cela ? Elle l'ignorait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syam
Vénérable pile noire
Vénérable pile noire
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 24
Date d'inscription : 18/06/2007

Votre Perso
Âge:
Sexe: Féminin
Race: dragonne

MessageSujet: Re: C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)   Lun 27 Aoû 2007 - 17:44

Syam la vit s’arrêter prêt d’un marchand qu’elle avait l’air de connaître. Ils échangèrent quelques mots, et elle lui donna la cape qu’elle portait sur les épaules, dévoilant une cascade de cheveux blonds. Une très belle jeune femme, une beauté divine, comme le disent ces stupides humains. En effet, la dragonne les tenait en piètre estime. Ils étaient lents, fragiles…Mais là n’est pas la question. La jeune fille se glissa entre les passants, l’air pressée. Elle esquiva un groupe d’enfants qui couraient parmi les passants sans même les voir, et chercha sa proie du regard. Disparue. Elle accéléra, pestant tout bas, jusqu'à à la repérer : Une silhouette fine poursuivie par les regards des nombreux personnages. Syam la perdit à nouveau un instant de vue. Une foule de gens qui se bousculaient mutuellement se pressaient devant elle. Agacée, Syam s'excusa pour essayer de passer, mais les hommes ne lui prêtèrent pas la moindre attention. Elle essaya alors de passer entre, mais ils étaient trop serrés. Prodigieusement agacée, elle écrabouilla un pied avec un malin plaisir. L’homme visé lâcha un glapissement réjouissant, et l’air bien en colère, se tourna vers la jeune fille. Nullement impressionnée, l’ignorant même, la jeune fille tenta de passer entre à côté de lui pour poursuivre la jeune femme. Mais un bras musclé la repoussa en arrière. Elle perdit l’équilibre, ses jambes trop minces pour qu’elle parvienne à rester debout. Elle se réceptionna sur ses paumes qui s’écorchèrent sur les pavés, et se releva d’un bond. L’homme la toisait de toute sa hauteur. Celui dont les orteils avait été réduit en bouillie par la jeune fille. Elle n’avait pas le temps de régler des comptes avec cet homme. Elle recula, puis s’élança de tout son poids sur l’homme. Elle n’était ni lourde,ni forte, et l’homme resta debout,même si il vacilla. Syam n’attendit pas plus longtemps,et elle sprinta entre les passants. Elle repéra vite fait la silhouette. Essoufflée, pestant encore contre la fragilité des humains qu’elle était obligée de partager, elle s’arrêta. Quand un pas lourd et le bruit de gens indignés retentirent derrière elle. Elle jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, puis soupira. L’homme l’avait suivi. Quel imbécile… D’un regard amusé, elle vit un jeune homme lui faire un discret croche pied et son poursuivant s’étaler dans la poussière. Syam en profita pour s’éloigner à la suite de la silhouette. La course-poursuite commençait à l’énerver, les dragons étant de toute façon par toujours très patients, elle avança rapidement derrière elle, écartant les personnes sur son chemin. Finalement, quand la jeune femme fut tout près, elle s’élança devant elle dans le but évidant de l’arrêter. Rendue de forte mauvaise humeur par cet homme maladroit, elle se campa fortement devant elle, mains en avant pour l’arrêter.

-Stop ! Je ne te poursuit pas depuis tout à l’heure pour rien, enfin peut être que si,mais…Oh,on s’en fiche. Tu m’intrigues.

Elle finit sa phrase par un petit sourire, et retrouva une position plus normale, mais fermement décidée à la coller pour la journée. Oui, c’était un bon programme. Quand la jeune femme en aurait marre de se faire suivre par une gamine bavarde tranquille, elle verrait. Au moins, elle saurait quoi faire de cette journée là. Syam ne sait pas pourquoi elle a décidée de la suivre elle. Peut être à cause des regards insistants deviennent des regard de pitié. Tous les parents savent combien c’est énervant, une jeune enfant dans le dos, et tous les autres le devinent très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Votre Perso
Âge: 20 ans en apparence
Sexe: Féminin
Race: Succube

MessageSujet: Re: C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)   Lun 27 Aoû 2007 - 19:26

Où donc allait-elle, maintenant que son crochet chez le marchand était effectué ? Perle elle-même l'ignorait. Au fond d'elle, elle recherchait sûrement une rue, un coin, bref un endoit plus calme que le bruit incessant que les passants s'évertuaient à produire. La jeune femme était plutôt de nature solitaire, la foule avait le don de l'exaspérer. Tous ces gens qui se sentent obligés de se faire entendre de tous... Mais c'était peine perdue de cherche un répit auditif dans le coin si commerçant. Pour ne pas arranger son humeur, elle intercepta clairement une réflexion qu'une femme émit à son sujet, à savoir : 'Quelle tenue...'. Oui, la sucube était vêtue fort légèrement, et ensuite ? Perle l'aurait volontiers fait mordre la poussière, mais elle se contenta de jeter un regard assassin à l'idiote qui compris la menace, marmonna quelques paroles brouillonnes et s'empressa de passer son chemin. La belle succube savait très bien que ce genre de remarques, venant toujours de la gent féminine, trahissait le plus souvent envie, voire jalousie - il y a de quoi, me direz-vous. Mais la demoiselle ne s'occupa pas plus de l'incident, et accéléra le pas, pour finalement ralentir dans une rue moins passante. Elle cherchait des yeux une auberge ou un autre lieu pour se désaltérer en cette chaleur grandissante, quand devant elle fit irruption une petite personne qu'elle reconnut aussitôt comme étant la fille qui la dévisageait à la grande place. Elle aurait donc été suivie sur toute cette distance, avec toute cette foule ? Que voulait cette gosse ? Elle n'eut pas le temps de poser la moindre des questions qui se bousculaient dans sa tête que la jeune fille prit la parole. Et si cette enfant ainsi campée était pour le moins incongrue, son discours se révéla l'être davantage encore. Perle fit silence un instant, l'esprit bouillonnant de réflexion. Cette petite n'avait pas bien l'air dangereuse, mais justement ça n'était pas gage de sûreté. Car qui sait ce que les apparences peuvent cacher ?
Ses commisures s'élevèrent légèrement, mais ce n'était pas réellement un sourire. Plutôt une moue énigmatique - exprimait-elle la curiosité, l'impatience, la sympathie, la méfiance... ? Nul n'aurait su le dire. Perle replaça d'un geste machinal une mèche de cheveux gênante, puis tranquillement prononça ses mots d'une voix neutre :


- Tu as du toupet. Je n'ai pas de temps à perdre avec une gamine trop curieuse. Sauf si elle a une raison valable. Est-ce ton cas ?

Des phrases dures, voires méprisantes. Perle en profitait pour tester la réaction de la jeune fille, voir comment elle réagirait à cette réponse peu engageante. Cette réaction en dirait long sur la personnalité de l'opportune. La succube plongea son regard d'un bleu troublant dans les yeux violets qui lui faisaient face. Des yeux violets... Perle était certaine que de tels yeux n'appartenaient pas à une vulgaire humaine, mais à une créature autre.
Perle était dotée du pouvoir très pratique de discerner les pensées, les intentions de ses interlocuteurs. Mais elle n'y parvenait pas avec cette fillette. Rien à y faire, l'esprit de cette dernière était comme scellé à double-tour. Détail plus intriguant encore, car si la frêle fille annulait les pouvoirs de ceux qu'elle cotôyait, nul doute qu'elle appartenait à une race bien singulière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syam
Vénérable pile noire
Vénérable pile noire
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 24
Date d'inscription : 18/06/2007

Votre Perso
Âge:
Sexe: Féminin
Race: dragonne

MessageSujet: Re: C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)   Lun 27 Aoû 2007 - 23:27

(désolé,c'est un peu plus court que les autres ^^)

Syam fixa Perle. La jeune femme eut l’air de réfléchir. Puis elle prit la parole. D’un voix neutre, mais ces paroles inspirait à l’ignorance et au méprit. Voir à l’arrogance. Elle ne savait donc pas combien elle risquait en parlant ainsi. Belle, certes, mais ça avait l’air d’être tout, si l’ont ne jugeait que sur l’apparence. La jeune fille secoua la tête d’un air presque de déception. Croisant les bras, elle la regarda, moqueuse, un sourire narquois sur les lèvres. Sans répondre dans l’immédiat, elle la détailla de haut en bas. Vêtue d’un peu trop peu de tissue à son goût, elle était assez grande s’en l’être extrêmement. Syam, elle, était petite et surtout, s’habillait bien différemment. En fait, elle ne portait qu’une simple robe noire attachée à la taille par une ceinture de mauvaise qualité. Elle était blonde, et avait des beaux yeux bleus. Syam passa un rapide regard sur les tatouages qu’elle portait aux bras et qui semblaient se prolonger dans son dos, puis soupira.

-Pourquoi tout le monde me prend pour une gamine, hein ? T’a pas l’air beaucoup plus vieille que moi. Non, en fait,tu est sûrement plus jeune,sinon tu serait recouverte de rides. Et puis, rajouta-t-elle avec un grand sourire, est ce vraiment un problème d’être curieuse ? Si on était pas curieux, jamais ont n’aurait appris tout ce que l’on sait maintenant.

Toujours fermement campée devant l’antipathique jeune femme, elle la toisait d’un regard narquois. C’était clair : se débarrasser de la jeune fille allait être une tâche ardue,car elle semblait fermement décidée à asticoter Perle. Puis elle sourit, son expression enjouée habituelle reprenant le dessus

-Je ne sais pas si ca te dérange,mais je vais aller avec toi un moment,parce que tu voit,je m’ennui un peu et j’ai pas beaucoup de choses à faire ! Peut être n’est tu pas la peste comme l’on peut croire en te voyant !

Elle lui sourit de toutes ses dents,son but étant de la vexée. Elle voulait voir sa réaction pour en apprendre sur elle comme elle en avait appris sur Syam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Votre Perso
Âge: 20 ans en apparence
Sexe: Féminin
Race: Succube

MessageSujet: Re: C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)   Mar 28 Aoû 2007 - 0:55

[Pas grave, ça reste très correct. =p]

Le regard de Perle restait toujours posé sur Syam. Celle-ci avait une apparence fragile. De petite taille, elle était toute menue, et vêtue très sommairement. Mais la lueur de ses yeux violets persuadait toujours la succube qu'elle n'était pas qu'une enfant décidée à se montrer pénible, mais qu'il faudrait s'en méfier sérieusement. Car les apparences sont trompeuses. Et ce dans les deux sens. Car si Perle était d'une grande beauté, elle se révélait également une redoutable adversaire. Elle avait plus d'une corde à son arc, et son physique en faisait partie, et constituait un atout non négligeable. Qui soupçonnerait cette femme qui ne semble jurer que par son apparence extérieure d'être en plus manipulatrice, extrêmement intelligente et douée au combat ? C'était une façon d'endormir la méfiance d'autrui, et ça marchait. Passons...
La dénommée Syam prenait maintenant une expression moqueuse, narquoise. Et ses paroles l'étaient tout autant. Qu'espérait-elle ? Faire perdre patience à Perle en la provoquant ainsi ? Manque de chance, elle ignorait à qui elle avait à faire. La jeune femme n'avait pas l'intention d'entrer dans ce stupide jeu de regards toisants, et de mine butée. Elle posa la main droite sur la hanche, avant de répliquer en parlant clairement, comme lorsqu'on essaie de faire comprendre quelque chose à un obtus trop étroit d'esprit :


- Ecoute-moi bien. Si tu ne veux pas être considérée comme une gamine, alors ne te comporte pas en tant que telle. Tu ne sais pas mon âge réel, et tu ne le sauras jamais. Ensuite, tu n'es pas curieuse, tu l'es trop. Tu es risible, presque comique. En fait, tu es juste ridicule.

A la dernière remarque de Syam, Perle resta de marbre. Cela faisait longtemps que cette réflexion-là ne lui faisait ni chaud ni froid. L'opinion que les autres, inconnus qui plus est, se faisaient d'elle lui importait si peu... La belle avait toujours vécu pour elle-même, et pour personne d'autre. Les commérages, ragots et autres bruits ne l'atteignaient pas, ne la mettait pas hors de ses gonds. Quoiqu'elle était parfois tenter de faire payer, comme avec cette chère dame de toute à l'heure. Elle ne relèva pas l'insolent mot, mais ajouta :

- Si cela t'amuse de me suivre... Quand je cesserai de t'intriguer, comme tu le dis si bien, alors peut-être te lasseras-tu de ma vie et te concentreras sur ce que tu fais de la tienne avant de t'immiscer de la sorte dans celle des autres.

C'était dit, clair comme de l'eau. La pseudo-fillette se montrait de plus en plus pénible. Elle croyait sûrement qu'elle pouvait se permettre tout et n'importe quoi, étant donnée sa si frêle apparence... Lourde erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syam
Vénérable pile noire
Vénérable pile noire
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 24
Date d'inscription : 18/06/2007

Votre Perso
Âge:
Sexe: Féminin
Race: dragonne

MessageSujet: Re: C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)   Mer 29 Aoû 2007 - 1:37

Syam fixa un moment Perle, mais toute trace moqueuse avait disparue. Ses bras retombèrent lentement contre son corps. Elle se sentait à présent ridicule en effet. Elle recula, baissa les yeux vers le bout de ses chaussures. En fait, une seule personne l’avait un jour envoyer balader comme ça. Sauf que cette personne était autrement plus laide, autrement plus grande, plus impressionnante et plus sage. Cette dragonne grise qui un jour avait failli causer sa perte et qui avait emmené son frère à la mort. Mais Perle n’était pas cette même personne, et la dragonne était morte. Evitant son regard, elle bougonna quelque chose, puis prononça à voix plus haute :

-J’imagine que tu as raison. Je ne sais effectivement pas ce que je fait de ma vie,je suis ridicule,comique…Ba, au moins, maintenant je sais ce qu’on pense de moi.

Syam préféra ne pas la regarder un peu plus. Elle se retourna, et partit directement en direction des ruelles. Elle s’en souvenait comme d’un endroit calme, paisible sans trop de monde. Là bas, elle cherchera un endroit assez grand, reprendra sa bien aimée forme de dragonne et partira. Aussi simple que ça. Elle se sentait démoralisée tout d’un coup,ce qui arrivait rarement à l’énergique dragonne. Elle commença à courir,ses bottes faisant un discret tac tac sur son passage. Le souffle court,elle parvint enfin à une petite place déserte. Tout juste le suffisant pour se transformer. Elle s’avança jusqu’au centre,et se transforma : un léger picotement la traversa,et elle se mit à grandir et enflé,tellement vite que ça ne se voyait à peine. Une paire d’énormes ailes noires recouvertes de plumes lui poussa ainsi que sa peau se recouvrit d’écailles sombres,vite recouvertes elles aussi de poils. Une fois ses nombreuses épines dorsales et caudales là, elle écarta les ailes prête à décoller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Votre Perso
Âge: 20 ans en apparence
Sexe: Féminin
Race: Succube

MessageSujet: Re: C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)   Mer 29 Aoû 2007 - 19:38

Perle observa d'un oeil perçant la réaction de la jeune fille. L'attitude de cette dernière changea du tout au tout. Il y avait quelques instants, elle était arrogante, provocatrice... et à présent son regard se faisait fuyant, elle recula, pour finalement faire demi-tour sans mot dire. Sa frêle silhouette se perdit bientôt parmis des carrures plus imposantes, pour finalement s'évanouir définitivement de la vue de la succube.
Perle resta un moment immobile, sans se soucier du brouhaha qu'elle maudissait tant. Puis elle finit par poursuivre son chemin, comme si de rien n'était, comme si cette étrange rencontre n'avait jamais eut lieu. Elle finit par se souvenir de ce qu'elle cherchait : un endroit pour se désaltérer. La chaleur se faisait plus présente que jamais, et le ciel était désespérément vide de toute masse nuageuse susceptible d'atténuer les rayons du soleil qui se tenait haut dans le ciel. La jeune femme finit par repérer ce qui avait tout l'air d'un bistrot. Mais à peine en avait-elle franchit la porte, qu'elle n'eut qu'une idée : en ressortir. L'endroit était sombre et humide, repoussant. Parmis les quelques clients, la plupart était totalement saoûls, et débitaient des inepties à la cantonnade. Et surtout, c'était cette odeur qui vous prenait aux tripes, où l'on pouvait discerner des effluves d'alcool, qui écoeurait le plus la belle. Celle-ci se retira donc sans plus attendre, peu désireuse de se faire aborder par un des ivrognes ou de souffrir cette puanteur davantage. Elle erra de nouveau sur quelques mètres, avant de tourner à tout hasard vers une rue quasi-déserte, à l'exception d'une bande de chats sauvages qui se disputaient un oiseau mort. La demoiselle remarqua alors du coin de l'oeil une petite fontaine publique, où l'eau pure qui coulait avec un petit son ne semblait qu'attendre qu'on la boive. Perle s'avança devant sa trouvaille, faisant fuir la bande de petits félins. Elle disposa ses mains en coupe, trempa ses lèvres dans la boisson si rafraîchissante et but jusqu'à ce que toute sensation de soif ait disparue en elle. La fraîcheur du liquide était surprenante, mais des plus agréables par la fournaise. Comblée, la belle finit par reprendre sa roue, en prenant soin de se déplacer là où l'ombre des enseignes venait échouer.
Une petite fille poussa un cri aigü non loin, et Perle repensa soudainement à cette curieuse rencontre qu'elle avait faite. Curieuse, oui... C'était une surprenante réaction qu'avait eut cette fille. Ce n'était pas la première personne que Perle rembarrait, loin de là, mais peu avait eut l'air si... affecté. La belle avait-elle été dure à ce point ? Oui, sûrement. Mais elle n'éprouvait pas le moindre regret, et estimait avoir agi justement. Et si elle avait manqué de tact, tant pis. La succube se dit à présent qu'elle aurait pu suivre la menue personne, histoire de percer le mystère. Mais en aucun cas Perle n'aurait cherché à la retenir. Non, elle était bien trop fière pour cela, même si elle était curieuse de savoir qui était réellement ce visage aux yeux violets. La belle haussa les épaules pour elle-même. A quoi bon ? Bientôt, elle n'y penserait même plus, demain ce sera le cadet de ses soucis.
La jeune succube parcouru encore quelques ruelles, bouscula encore quelques passants, avant de s'arrêta dans un coin frais, un peu en retrait des commerces. Une petite pause serait la bienvenue, Perle n'ayant cessé de marcher depuis le petit matin. La demoiselle était loin de se douter qu'à une petite place très proche, à l'abri des regards indiscrets, une certaine fillette laissait place à une créature dont l'apparence d'écailles et de plumes était aux antipodes de la frêle silhouette que la jeune femme avait rencontrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est beau de rêver... (Perle d'abbord,libre ensuite ^^)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Oh le beau Toutou!
» Peindre un beau Visage
» Minecraft, la perle du moment *_*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~Arghot, ou le pays désuni~ :: L'administration du forum :: Legendel, Île de liberté :: Entrée de la Ville :: Les ruelles :: Les échoppes-
Sauter vers: