AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La haine au coeur

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Death
La beauté du Diable, l'âme du Chaos! Admin
La beauté du Diable, l'âme du Chaos! Admin


Féminin Nombre de messages : 1262
Age : 31
Date d'inscription : 11/05/2007

Votre Perso
Âge:
Sexe: Indéfini
Race:

MessageSujet: La haine au coeur   Mar 30 Oct 2007 - 19:56

    (Il faut considérer que je poste en tant que maître du jeu)

    Augerh... un étalage de chaînes de montagnes qui se suivent les unes derrière les autres. Un endroit dangereux, où l'on peut aisément préparer des embuscades de toutes sortes et des pièges. Beaucoup des pics vertigineux sont trop hauts pour qu'on puisse en voir le bout. On ne voit que la limite où les forêts et les chemins se couvrent d'une neige dure et craquante. Le vert des sapins devient blanc lumineux. Quand le soleil tape dessus, il est impossible de contempler pleinement les montagnes.

    Habituellement, de nombreux animaux et oiseaux sont ici et vivent leur petite vie bien tranquille. Mais pas cette fois. Pas aujourd'hui. Là, on entend aucun bruit autre que le silence lourd et pesant. Toutes les créatures ont sentie l'arrivée imminente du danger et ont fuie à son approche. Les oiseaux ont quitté leurs nids, les renards leur terrier. En vérité, les montagnes d'Augerh n'ont jamais été aussi seules.

    Ce n'est même pas un beau jour. Le ciel est couvert de nuages gris. Heureusement, il ne devrait pas pleuvoir. L'air est humide et épais. Il fait certainement étouffant dans la vallée en contrebas. Mais dans les montagnes, l'air demeure relativement léger. L'humidité moite reste supportable. Mais c'st dans cette vallée étroite que vont se rencontrer deux puissantes armées. Celle du Lotis et celle du Nuamu. Leux deux clans se sont entendus pour se combattre dans cet endroit. Chacun veut détruire l'autre par tous les moyens, autant par les armes que par la magie.

    Chaque armée est là, face à l'autre, prête à en découdre. IL n'y aura aucune pitié. Et dans peu de temps, la mort sera la maîtresse du terrain, car c'est toujours elle qui fait le plus de ravage dans une armée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Elendàr Adwën



Féminin Nombre de messages : 266
Age : 26
Date d'inscription : 11/04/2007

Votre Perso
Âge: 19 ans
Sexe: Masculin
Race: Alps X Humain

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mer 31 Oct 2007 - 22:27

Une silhouette, un intru dans ce paysage d'armées ordonnées. Un cavalier, un fantômes perdu entre deux montagnes hérissées vers ce ciel gris, ce voile sombre qui recouvre cette scène, ce tableau où la tension est palpable. Des regards se croisent, d'autres se perdent dans les méambres de boue à leurs pieds, car la peur sert le coeur de certains les poussant à ne regarder que ce qui leurs sert de pied. Toisant cette réalité fixe, suspendue à un fil prêt à craquer au moindre faux pas ou suite à un ordre crié par l'un des deux chefs, Al'Shan observe juché sur son palefroi, compagnon de toujours. Ses yeux vairons regardent l'aboutissement d'heures d'entraînements, de journées de préparation, de semaines de convois d'armes et d'armures, cet aboutissement que chacun mumure sans jamais oser le crier : La mort. Ces centaines de soldats vont s'entretuer dans le seul but de défendre son clan, son chef et son peuple.

Grimhal, l'étalon, se mit à piaffer. Ce long voyage à travers des pays lointains à la recherche des racines de son maître et amis, pour revenir finalement sur les terres auquel il est rattaché et découvrir deux armées face à face, Grim' n'en a plus qu'assez et l'impatience le gagne. Son souhait serait de rejoindre les rangs du roi Combh. Mais Al' ne semble pas décidé pour autant ...


* Allons-y, Al' ! Toi qui a toujours voulu montrer ta bravoure aux côtés de tes souverains, c'est l'occasion ! *

Un silence.

* Je ... Je ne sais pas ... Tu as surement raison. Mais les raisons de cette guerres m'échappent tant elles sont faibles. Pourtant, je suis toujours dévoué au Nuamu, et je sens l'envie de combattre aux côtés de ces guerriers ... Quelque chose me retient, encore. *

* De toute façon, tu n'es même pas sur de pouvoir combattre, cela fait longtemps que tu n'es pas réapparu dans le Nuamu. Qui sait s'ils t'accepteraient encore ... *

* Oui ... Je sais. Pour cela, au moins, nous devons y aller. *

Le jeune guerrier jeta un dernier coup d'oeil sur la vision abominable des deux armées avant de talonner son compagnon et le diriger par la pensée vers le versan où s'étendait l'armée du Nuamu. L'étalon noir jai galopa, redressant fièrement son port de tête altier. Ils se dirigèrent vers l'arrière des troupes où étaient plantées les tentes des soldats. Il se dirigea vers la tente du roi, ou du moins de personnages importants du Nuamu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eä Taahïs Angaräel
Prophétesse et Conseillère Nuamu
Prophétesse et Conseillère Nuamu
avatar

Féminin Nombre de messages : 131
Age : 36
Localisation : La tête dans les nuages, mais les pieds sur terre!
Date d'inscription : 04/09/2007

Votre Perso
Âge: 25 ans
Sexe: Féminin
Race: Bansheeeee

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Jeu 1 Nov 2007 - 1:35

Eä Taahïs Angaraël était sur ce même versant, face au vent, observant le ciel d'un air sérieux. Debout, en tenue de combat, elle attendait. L'attente est ce qu'il y a de plus insupportable dans la guerre, les doutes et l'incertitude choisissant ce moment là pour se faire entendre, pourtant la jeune banshee restait concentrée et silencieuse, se préparant à combattre. Nulle pensée négative ne l'étreignait, et elle sentait le froid l'envahir, un froid caractéristique, annonçant sa transformation. Elle devenait glace, réfrénant toute émotion et se laissant porter par le flot de violence environnant.

Elle détourna la tête. Une sensation étrange, inhabituelle : ses cheveux ne voletaient plus autour de son visage. Elle les portait relevés en nattes serrées, sous un casque de métal léger. Quelques mèches pourtant s'étaient déjà défaites, et se collaient à ses tempes, humides. Sa tenue de cuir était légère, et suffisament souple pour ne gêner aucun de ses mouvements. Si le fond de l'air était frais, cela valait mieux que la pluie ou la canicule pour combattre.

Elle inspira calmement, observant les troupes du Nuamu. Les généraux avaient fini par former une armée respectable, mais la cacophonie environnante attestait du manque d'expérience de la plupart des guerriers. Les plus âgés, ceux qui avaient vécu multiples batailles, restaient silencieux, comme elle. La peur ne s'était pas encore insinuée dans les troupes, cela ne commencerait qu'au premier sang versé.

Enfourchant Jâlhe, le cerbère qui ne la quittait jamais, elle le laissa s'éloigner des tentes. Une place de choix lui avait été réservée, car en tant que Conseillère du Nuamu et surtout Prophétesse du Royaume elle se devait de rester auprès de son Roi pour lui confier toute vision soudaine. Mais elle s'était éclipsée discrètement. Ses visions n'avait rien d'interprétable ces derniers temps, et c'est sans joie mais avec le sentiment d'accomplir son devoir qu'elle s'était résignée à rejoindre les troupes.

Aucune position ne lui avait été attribuée, mais elle se rapprocha des premières lignes. Elle savait qu'une fois lancée, elle perdrait toute conscience de temps et de commandement et se contenterait d'abattre l'ennemi. Elle se rapprocha des cavaliers, tout en restant à distance respectable. L'odeur du cerbère, proche de celle d'un fauve, avait tendance à affoler les chevaux. Jâlhe avait d'ailleurs choisi son emplacement, pour ne pas être dans le vent. Il se fixa.

Les deux armées ennemies semblaient de force équivalentes, et les soldats noircissaient les versants des montagnes. Il était toutefois difficile de distinguer les forces au complet, à cause du relief quelque peu escarpé de l'endroit. Cependant la rencontre aurait lieu suffisamment tôt, et on pourrait alors juger quel royaume dominerait l'autre.

Eä soupira, et abandonna sa forme humaine. Ses yeux et ses cheveux prirent une teinte métallique, et une aura surnaturelle sembla l'envelopper. Elle restait malgré tout la même, une banshee, qui sentait arriver la mort, et dont le cri indescriptible se ferait bientôt entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glania Aëlia

avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 24
Date d'inscription : 02/08/2007

Votre Perso
Âge: H : 17 A : 24
Sexe: Féminin
Race: Ange

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Jeu 1 Nov 2007 - 17:13

Deux clans puissants , deux clans qui se redoutaient et qui allaient faire des dommages non négligeables dans les rangs adverses , des dommages qui donneraient victoire à l'un des clans , ce qui annonçait une période noire pour le perdant.L'un des peuples allaient s'installer en partie chez l'autre et représenter l'autorité , il allait enfin parvenir à faire grandir leur puissance pour vaincre le dernier peuple , Algës , et devenir le dirigeant d'Arghot tout entier.Le Nuamu se dressait fièrement face à ses adversaires , les armures étincelantes et les ailes blanches des anges déployées étaient éblouissantes.Leur courage était grand , et leur envie d'en découdre leur donnait la prétention de croire à une victoire qui était tout aussi brillante que leur armée.Le silence qui régnait était pesant , les regards qui s'échangeaient étaient haineux , le Lotis était fusillé du regard.Au devant de son armée , la reine était là , sereine , habillée comme à son habitude , ses longs cheveux blonds attachés en une queue de cheval , ses ailes repliées.Elle tenait dans sa main droite une longue épée qui semblait plus affûtée que jamais , lui donnant à la fois l'opportunité de sauver les vies de ses sujets autant que de prendre celles de ses ennemis.

Aëlia se mordit la lèvre , un peu nerveuse quand au sort que le Lotis lui réservait.Les montagnes étaient un endroit profitable aux deux camps en grande partie , le Nuamu était en grande partie composé d'anges , ce qui aurait sauvé bien des habitants si ils venaient à glisser et tomber dans le vide , ils auraient pu se reprendre ou en récupérer au vol , tandis que les mi-animaux n'étaient point tous dôtés d'ailes et que les combattants terrestres étaient souvent forts lourds.Il allait falloir parvenir à les piéger malgré celà , puis soudain , elle posa ses yeux vers un bruit d'équidé se lançant au galop , elle tourna rapidement la tête pour vérifier qui celà pourrait bien être , surtout se dirigeant vers la tente des deux souverains du Nuamu.Etait-ce une connaîssance de Combh ou d'elle , ou seulement un ennemi qui voulait contourner la bataille pour aller directement lancer l'assaut sur les dirigeants du peuple adverse pour gagner déjà la bataille même si elle n'avait toujours pas débuté , la reine rangea son épée dans son fourreau qui était sans nul doute l'oeuvre d'un grand artisan telle la finesse de l'ouvrage correspondait parfaitement à celle qui le possédait.Seulement , Aëlia n'avait toujours pas trouvé quelqu'un à la hauteur pour rivaliser avec sa beauté et son aisance naturelle en public.

Préfèrant survoler l'armée pour atteindre rapidement les tentes , l'ange ouvrit grand ses ailes , laissant quelques plumes blanches tomber tandis qu'une brise soufflait doucement dans le sens dans lequel elle allait.Elle se rendit alors compte à quel point l'armée du Nuamu était grande et belle , diversifiée et imposante tant leur éventail de pouvoirs étaient larges , se posant doucement sur le sol tout en provoquant un vent un peu plus puissant , elle posa son regard sur la personne qui attendait apparement le roi ou la reine , elle le reconnut directement.Comment aurait-elle pu oublier Alyan Faeron ? Le noble qui avait habité si longtemps au manoir et qu'on pouvait aisément comparé à un coup de vent tellement ses arrivées et ses départs étaient soudains et inattendus.Il ne supportait pas d'être retenu très longtemps au même endroit , il voulait vivre pleinement et être libre , c'était la conclusion à laquelle elle était parvenue en tentant d'analyser un peu ses actes.Aëlia n'était pas sûre de ce qu'elle avait déduit , de toute manière , c'était simplement son opinion , elle n'avait aucunement besoin de la révéler à quelqu'un ce qu'elle pensait.Et puis , chacun avait un but , quelque chose qu'il recherchait , alors elle ne pouvait faire aucune remarque , puisqu'elle aussi avait été dans le cas , il y avait quelques temps.Un petit sourire sincère et chaleureux vint illuminer le visage de la reine qui prit la parole , sa voix était douce et laissait comprendre qu'il était toujours le bienvenu au Nuamu.


- Votre venue me surprends , je ne pensais pas vous voir ici , Alyan.Je ne pensais pas non plus qu'une guerre dont vous ne connaîssez les raisons vous pousserait à venir défendre le Nuamu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nithiril Swän'L Lamniel
Duchesse du Nuamu. Œnologue et allergique à la broderie.
Duchesse du Nuamu. Œnologue et allergique à la broderie.
avatar

Féminin Nombre de messages : 223
Age : 30
Localisation : Sur le dos de Sarcan
Loisir : Ecriture, lecture, deviantart.com, broderie euh non... non non non
Date d'inscription : 20/09/2007

Votre Perso
Âge: H : ~20 | S-A : 37
Sexe: Féminin
Race: Sylphide-Ange

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Jeu 1 Nov 2007 - 20:19

Nithiril regarda les troupes du Nuamu, cherchant parmi elles des figures familières. Le campement était déjà monté et l’ambiance était tendue, froide. La tension était pesante et accompagnée de cet air moite, collant, c'était des plus désagréable.

A son côté Sarcan était nerveux, agitant ses ailes comme pour débarrasser ses plumes de cette atmosphère humide et poisseuse. Il n’aimait pas non plus porter cette parure de métal qui couvrait sa tête et suivait l’ossature de ses ailes mais Nithiril préférait le savoir un minimum protégé. Ils n’allaient pas affronter des brigands terrés dans les bois, des soudards regroupés dans une taverne de bas quartier, non, ils allaient affronter les créatures du Lotis.

Jusque là elle n’avait pas envisagé la défaite, contemplé l’ampleur de l’armée adverse, de l’enjeu qui reposait dans cette bataille ou même ces batailles. Combien de temps durerait la campagne ? Devraient-ils écraser les soldats ennemis jusqu’au dernier ?

Elle pensa un instant aux familles qui allaient se briser et chassa bien vite les images de son esprit. Nécessaire. La guerre était la fin inéluctable qui attendait Arghot tant qu’il n’y aurait pas qu’un seul dirigeant, cela n’avait-il pas été prouvé jadis et aujourd’hui encore ?

Elle espérait cependant que cela cesse un jour et au plus vite. Elle était déjà soulagée que le conflit soit « propre ». Ils s’affrontaient sur une terre loin des villages, des champs et de toute victime civile.

Deux officiers passèrent près d’elle, la saluant d’un signe de tête respectueux auquel elle répondit vaguement. Ils lui sourirent et lui souhaitèrent bonne chance avant de reprendre leur route. Elle était surprise qu’ils se souviennent de la jeune sylphide qui s’était entraînée avec eux… plus de vingt ans auparavant mais également de voir que leur insouciance de jeunesse, leur bonhomie avaient été balayées par la sagesse venue avec le temps mais également la gravite de l’instant. Elle n’aimait pas les masques froids quand déjà la tension se faisait plus oppressante qu’un corset.

Elle observa un groupe de jeunes recrues qui attendaient nerveusement, s’assurant que leurs protections étaient bien en place, que leur épée sortait facilement du fourreau. Elle pouvait le sentir d’ici. Ils avaient peur de la mort.
Cette peur, elle l’avait évincée depuis longtemps.

D’autres cependant échangeaient quelques mots, excités, le regard fixé sur l’horizon, visiblement résolus. Résolus à défendre leur pays et à ravaler la crainte qui s’insinuait lentement dans chaque fibre de leur être.

Beaucoup se racontaient leur histoire, partageaient leurs bons souvenirs et exprimaient leurs espoirs. Certains étaient confiants, quelques uns inquiets et d’autres assommaient leurs supérieurs de questions.

Les rennes dans une main, elle guida son griffon un peu plus avant dans le camp, se rapprochant de l’autre côté, souhaitant contempler le terrain sur lequel elle allait bientôt descendre. Elle n’était jamais venue dans ces montagnes et angoissait un tantinet à l’idée se retrouver perdue dans les failles de la roche, piégée d’une quelconque façon car il était certain qu’elle ne resterait pas sur le dos de Sarcan.

Elle jeta un œil vers les cavaliers, parfaitement en ordre et aperçut Eä, un peu plus en retrait. La jeune prophétesse semblait pensive, l’air grave et juchée sur son cerbère, elle était intimidante.

Nithiril hésita avant de faire un pas vers elle.


    Edit: Je laisse jusqu'à dimanche matin pour donner une chance au Lotis de poster. Passé midi, les portes du Lotis serront grandes ouvertes pour laisser place à l'armée du Nuamu...

_________________
Tu seras invulnérable si tu oses déclarer j'ai fait ce que j'ai voulu et je veux ce que j'ai fait.
"Défends toujours l'honneur de ton sang et ta patrie, ne laisse la gloire de ta mort à personne."


Duchesse Swän'L Lamniel


Dernière édition par le Ven 9 Nov 2007 - 1:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyvyan Laynail
Fragile dame du Nuamu
Fragile dame du Nuamu


Féminin Nombre de messages : 617
Age : 24
Date d'inscription : 12/01/2007

Votre Perso
Âge: 22
Sexe: Féminin
Race: Mi sylphide mi-humaine

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Ven 2 Nov 2007 - 13:54


[Petit post, désoler ^^]

Les montagnes demeuraient silencieuses. Les soldats du Lotis se faisaient discrets. Kéhes marchait en tête suivi par sa légion de vaillants loups. Tous, avaient déjà combattus, mais jamais pour une si grande cause qui était de sauver leur terre. Chacun voulait apprécier un moment calme avant le corps à corps terrible qu'annoncer la guerre contre le Nuamu. Mais qu'elle était la raison de cette guerre ? Le Nuamu voulait-il prendre le Lotis ou un problème diplomatique avait eu-lieu ? Kéhes l'ignorait, mais pouvait s'empêcher d'y penser. Dérière sa troupe se trouvaient les licornes et des félins de différents gabarit. Les dragons, eux, cachés dans les montagnes ne tarderaient pas à les rejoindre, comme selon leur stratégie.

La vallée fut rapidement en vue. Ils leur fallaient encore descendre un peu. Une jeune louve au pelage noire et aux magnifique yeux bleu galopa près du général en le dévisageant. La jeune femelle poussa un soupire.


-Tu es inquiet ?-

Kéhes répondit par un signe de tête affirmative, il ne dirait pas plus. La louve se laissa dépasser par la troupe, rejoignant son amie. S'ils ne faisaient pas confiance à leur chef, tout était perdu. Certains demeuraient septique, le Lotis ne gagnerait pas aujourd'hui. Mais une lueur d'espoir, dans leur coeur criant, les pousser tous, des plus jeunes aux plus vieux de se battre pour la terre où ils sont nées, ont vécus, on souffert. Donner une chance à leurs enfants de vivre dans la paix et dans la sécurité. Leur motivation était sans faille. A présent la peur n'avait plus de place. Des sourires naissaient peu à peu, heureux de combattre pour ceux qui leur sont chère. Lui, voulait juste protéger sa soeur, la dernière personne proche lui restant. Elle avait tellement insitée pour venir au combat. Si ça n'avait tenu qu'à lui elle serait restée au chateau.

L'armée émergea d'un petit bois. Ils étaient légèrement en hauteur par rapport au Nuamu, ce qui n'était pas vraiment un avantage. Kéhes s'avança et admira ses ennemis pendant une petite minute. Après avoir vu, il poussa un grognement sévère avant de se tourner vers le peuple du Lotis, il posa son regard calme et dangereux sur chacun des soldats de première ligne.


-Je n'ai aucun discours apaisant ou encourageant à vous dire, car vous l'avez tous au plus profond de vous cette envie de liberté et de prospérité, de voir votre famille et vos enfants grandir. Même si la plupart d'entre vous n'ont plus rien, ils resteront en mémoire. Vous avez combattu et on contera des chansons de vous puissant héros du Lotis. Je n'ai qu'un mot à dire... À mort !- Il prononça ses paroles bien fort pour que tous puissent l'entendre. Le loup se retourna, confiant.

Il se retourva une nouvelle fois face au Nuamu. Dans ses yeux brillaient un courage féroce, indomptable. Aujourd'hui rien ne pouvait l'empêcher de tuer. Ses muscles lui serviraient aujourd'hui, même si pour lui, chaque jour est une nouvelle bataille. Les soldats piaffaient. Patiente..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feulh Tryg
.-°Reina del Fuego°-°Une Etincelle de Vie°-.
.-°Reina del Fuego°-°Une Etincelle de Vie°-.
avatar

Féminin Nombre de messages : 125
Age : 26
Date d'inscription : 11/04/2007

Votre Perso
Âge: D 260 H 24
Sexe: Féminin
Race: Dragonne

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Sam 3 Nov 2007 - 23:29

Dérrière la troupe des loups dirigés par Kéhes, son regard de braise posé sur les soldats du Nuamu, Daemon avancait, une sorte de noeud dans le ventre. Il s'arreta, sur le mont de cette vallée, l'air était moite et humide mais il ne pleuvait pas. Daemon essaya d'oublier ce noeud, cette bête dans son corps qui ne pouvait s'empecher de trembler. Car si Daemon, était grand, possédait une blele paires de griffes et de crocs, et une épée pendue a sa ceinture sous sa forme humaine, il avait peur. Peur de cette guerre immense et terrifiante qui s'apprétait a commencer. Une peur qui veniat du fait qu'il n'aimait pas se battre, qu'il n'aimait pas sentir le sang humain couleur le long de ses crocs. Sensation qu'il devait accepter aujourd'hui malgrés tout.

Il examina les troupes du Nuamu. Un étrange mélange de couleur de blanc et de bleu céléste, face aux troupes du Lotis, ou pelages, fourrures et écailles de multiples couleurs se mélaient. Avec un pincement au coeur, le lion pensa que bientôt toutes ce semblant de joie coloré serait tachés des deux côtés de sang, rouge vif, criant au désespoir et à la mort.
Reposant son regard de feu sur les troupes du Lotis, il s'arreta un instant sur Kéhes. Ce loup qui aujourd'hui dirigeait l'armée du Lotis. Daemon ne le connaissait pas vraiment et pourtant, aujourd'hui, il lui faisait confiance. Peut être, a part lui et ces autres hommes animaux qui l'entouraient, ce loup était le seul qui exercait une certaine autorité sur les créatures qu'ils étaient.

Le champ de bataille, encore vide maintenant serait dans quelques instants couverts de corps qui s'affronteraient sans aucune pitié. Daemon le savait. Il savait aussi que cette peur qui lui torturait le ventre, au moment du signal se transformeraient en colère et rage face au Numau et en courage.
Patiemment, il attendit alors que le signal soit donnée. Que cette bataille commence au plus tôt,^pour finir au plus tôt, qu'il gagne ou qu'il perd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyan Ersal
Voyageuse
Voyageuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 29
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Perso
Âge: H: 19 / A: 127
Sexe: Féminin
Race: Ange

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Sam 3 Nov 2007 - 23:58

L'ange volait au dessus des troupes du Nuamu, examinant l'armée adverse. Elle portait sur elle une "peau de pierre". Ce vêtement très court, venant de son village natal, était très robuste et pouvait résister à la majorité des dégats. Toutefois il ne la couvrait que très partiellement et la protégeait bien moins qu'une armure. Armure qu'elle ne pouvait porter pour pouvoir user de sa rapidité et sa souplesse, mais surtout pour pouvoir voler, les armures étant souvent trop lourdes.

Elle avait déjà repéré Eä la prophétesse dans l'armée du Nuamu et remarqua peu de temps après Nithiril. L'ange repensa à l'entrainement rapide qu'elles avaient eu. avec le général. Elle ne voyait d'ailleurs toujours pas ce dernier, ni le roi Combh. Cette attente l'exaspérait et elle souhaitait qu'ils viennent bientôt donner le signal du début des affrontements.

En attendant, elle scruta les rangs ennemis, craignant d'y découvrir un loup blanc. Mais sa crainte était plus grande encore de devoir se battre contre ce loup blanc. Kiba. Pourquoi fallait-il qu'elle se soit liée justement avec un combattant du Lotis.

L'idée de cette bataille l'ecoeurait de plus en plus. L'armée du Nuamu ne pouvait que vaincre, le Lotis n'ayant plus de Roi. Et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir de mauvais pressentiment, en plus d'être révoltée à l'idée d'envahir un autre territoire. Et pourquoi ne pas se faire errante ? Là au moins, elle échapperait à ces allégeances stupides et pourrait mener le combat comme elle 'entendait. Combat non pour une suprématie de l'un des camps... mais pour la suprématie de la paix et de la bonne entente. Evidement c'était un peu utopique mais elle ne pouvait s'en empêcher.

L'ange réalisa brusquement qu'elle faisait depuis un moment du sur place et représentait donc une cible facile. Aussitôt elle recommença à voleter au dessus des forces du Nuamu, attendant le signal du début de la bataille... de la tuerie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba

avatar

Féminin Nombre de messages : 158
Age : 31
Date d'inscription : 19/08/2007

Votre Perso
Âge: H:19 ans
Sexe: Masculin
Race: Loup

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Dim 4 Nov 2007 - 0:09

Kiba huma l'air puis leva la tête. Freyan. Kiba obéissait aux ordres de Shiva, il se battrait aux côtés de Kéhes, contre le Nuamu. Kiba baissa la tête vers ses griffes fermement plantées dans le sol.Voilà ce que cela coutaît de rencontrer d'autres gens, de d'autres clans. L'idée de se battre contre l'ange ne lui plaisait pas. Il ferait tout pour éviter de la croiser. Il sortit légèrement des rangs se plaçant non loin de Kéhes, il tourna la tête vers lui sans détourner les yeux. Kiba avait confiance en lui. Il saurait mener ses troupes. Kiba pensa à Syam, elle ne devait pas être très loin. Et Shiva où était a déesse ? Probablement dans sa tour prête à assister au massacre. Deux clans allaient se déchirer. Pourtant Kiba ne ressentait aucune craiente, juste une certaine apréhension. Un mauvais pressentiment. Une très désagréable impression. Mais il devait obéir à Shiva. Il ne pouvait pas ne pas lui obéir.


    Bon alors? Vous vous décidez à vous taper sur la gueule? xDDD Nan je plaisante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eä Taahïs Angaräel
Prophétesse et Conseillère Nuamu
Prophétesse et Conseillère Nuamu
avatar

Féminin Nombre de messages : 131
Age : 36
Localisation : La tête dans les nuages, mais les pieds sur terre!
Date d'inscription : 04/09/2007

Votre Perso
Âge: 25 ans
Sexe: Féminin
Race: Bansheeeee

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Dim 4 Nov 2007 - 23:30

Le froid...
Elle le ressentait aux tréfonds de son être, pourtant rien dans la température ambiante ne justifait cette sensation. Il s'agissait d'un froid inhabituel, un froid qu'elle n'avait pas ressenti avec une telle intensité depuis bien longtemps, depuis... sa première vision.

Les premières images d'une prophétie la frappèrent avec violence : Une terre qu'elle connaissait bien, le Nuamu, envahi par de hordes démoniaques ; la Salle du Conseil du Manoir, où elle s'était si souvent entretenue avec le Roi et la Reine, devenant le théâtre de bien des horreurs, le point de chute de ces armées de démons ; des cris, des incendies, des massacres...

"NOOON"

Le cri qu'elle poussa n'y changea rien. Quelques soldats se retournèrent pour la dévisager, se demandant si cette jeune femme venait de craquer sous la pression avant même que la guerre ne commence. Mais les visions ne s'arrêtèrent pas.

... Une autre endroit, qui lui était inconnu cette fois ; un Palais, à en juger par la splendeur et les proportions, mais toujours la même scène, les mêmes démons, les mêmes horreurs perpétrées sur ce sol inconnu, les mêmes massacre envers... Le peuple du Lotis ?!

* Divins d'Arghot, ce n'est pas possible, cette guerre ne serait-elle que la couverture d'un acte plus immonde encore, qui entrainerait la destruction de deux royaumes? *

...Une nouvelle place, plus sombre, à l'aura de mal absolu... Une Tour, gigantesque, qui s'élève aux milieu de terres désolées, une silhouette, une femme, à la puissance incommensurable...

" AHHhhhhh "

La douleur était trop forte, et Eä s'écroula sur le dos de son compagnon, en sueur, épuisée par la prophétie.

Cela ne se pouvait, cela ne se devait...

Levant les yeux, anéantie mais tentant de reprendre pied après cette vision du mal à l'état pur, elle se redressa difficilement, et posa les yeux sur un visage ami.

" Nihiril... "

Elle n'eut pas besoin d'en dire plus, le cerbère avait compris. D'un pas délicat, comme pour éviter de blesser sa maîtresse, terrassée par son pouvoir, il s'approcha de la jeune sylphide, et de sa monture. Les deux jeunes femmes étaient à la même hauteur, et Eä murmura à l'oreille de la guerrière, avec peine :

" Cette guerre, n'est qu'un artifice. Le Nuamu est envahi, le Lotis aussi... Nous allons nous battre pour des chimères, tandis qu'un mal bien plus grand s'abat sur nos royaumes. J'ai vu les hordes démoniaque progresser sur notre territoire.

Ce n'est qu'une vision, d'une rare intensité, elle indique que ce moment est imminent, où peut-être même en train de se produire. Mon amie, j'ai besoin de toi. Je connais ton pouvoir, toi seule peut-ête assez rapide pour m'apporter la confirmation dont j'ai besoin pour avertir la Reine. Va, et rapporte moi ce qui se passe... "

Elle serra le bras de Nithiril, dans un geste de bienveillance et aussi pour reprendre pied avec la réalité. L'esprit désormais clair, et malgré une terrible migraine, elle balbutia :

" Fais attention à toi, ils sont partout... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La haine au coeur   Dim 4 Nov 2007 - 23:32

Le moment auquel le Nuamu c'était préparé pendant des mois était finalement arriver.. Certains avaient bien hâte de prouver de quoi ils étaient capables devant tous, d'autres se tenaient plus à l'écart, envahie par la peure. Le temps était grisonnant et humide, mais heureusement, il ne pleuvait pas, ce qui améliorait les conditions pour ce terrible événement.

Une silhouette royale entouré de plusieurs gardes fit une entrée impossible à manquer à Augerh, l'endroit ou Combh avait lui même décidé de combattre. Cet endroit était pratique pour piéger les ennemis, bien que ceux-ci puissent également s'attaquer à ses hommes. Le roi portait une armure légèrte bien que très forte, pouvant ainsi le protégé des coups portés par les ennemis. Il savait que le Lotis voudrait s'en prendre d'abord aux souverains, les personnages les plus importants de ce peuple. Mais ce n'était pas ce qui l'arrêterait.

Le roi s'arrêta aux côtés d'Aelia, sans un mot, portant toujours son bandeau sombre sur ses yeux sans vie. Il savait parfaitement ou il allait malgré le fait qu'il était aveugle. Une grande tension était percpectible, mais Combh lui, était totalement calme. Ses cheveux virevoltaient légèrement au rythme de la petite brise qui balayait les montagnes. Finalement, Combh se retourna vers la reine. Bien qu'il puisse lire les pensées et perçevoir un grand nombre de chose, il y avait certaines choses qu'il ne pouvait savoir.


- Ils sont nombreux ?

Combh n'avait laissé que peux de surveillance au château puisque tout ce passait ici. Il n'avait aucune idée de l'ampleur des choses qui se passait au Nuamu et personne ne pourrait l'avertir à présent. Le roi mit la main sur le manche de son épée, prêt. Il avait quelques poignards cachés sur lui, inapercevable pour tous. Les gardes qui l'avaient escortés quand à eux étaient postés tout autour, silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Nithiril Swän'L Lamniel
Duchesse du Nuamu. Œnologue et allergique à la broderie.
Duchesse du Nuamu. Œnologue et allergique à la broderie.
avatar

Féminin Nombre de messages : 223
Age : 30
Localisation : Sur le dos de Sarcan
Loisir : Ecriture, lecture, deviantart.com, broderie euh non... non non non
Date d'inscription : 20/09/2007

Votre Perso
Âge: H : ~20 | S-A : 37
Sexe: Féminin
Race: Sylphide-Ange

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Lun 5 Nov 2007 - 0:24

Nithiril s’arrêta net en entendant le cri que poussa Eä. Elle fixa la jeune prophétesse. Celle-ci semblait souffrir… atrocement souffrir.

Tirant sur les rennes elle s’avança prudemment, lentement, peu sûre de la réaction qu’aurait le cerbère alors que sa maîtresse semblait on ne peut plus vulnérable. Elle se sentait également mal à l’aise dans cette situation… que devait-elle faire ? Pouvait-elle seulement faire quelque chose pour aider la banshee ?

Néanmoins, lorsque cette dernière poussa un cri d’agonie la sylphide pressa le pas, tirant plus fermement sur les rennes du griffon qui se força à suivre, clairement réticent.

Eä s’était effondrée, visiblement à bout. Un instant Nithiril se demanda ce qui avait bien pu se produire, rien n’avait bougé, rien n’était venu, pas même une ombre… une vision ? Etait-ce donc si terrible pour causer une telle réaction ? Elle avait toujours pensé que cela se résumait à un banal flash-back et réalisait à cet instant que la paume du monde contenait bien plus de mystères qu’elle n’avait de questions…

Le cerbère vint à sa rencontre et elle fut choquée de voir de près l’état de la jeune prophétesse. Elle semblait au plus mal, mais avant que la sylphide ne pût se retourner pour réclamer un médecin, Eä commença à parler.

Ce n’était pas plus qu’un murmure étouffé par la douleur et la sylphide se concentra pour comprendre chaque mot, tandis que derrière elle Sarcan s’était tendu, méfiant.

Elle fronça les sourcils à la fin du récit. La guerre, un leurre ? Impossible ! Mais pourtant la parole de la jeune prophétesse n’était pas à remettre en doute, elle avait entendu assez de témoignages là-dessus.

S’il y avait bien une chose que Nithiril abhorrait plus que la violence gratuite c’était que l’on se joue d’elle. Elle en aurait le cœur net et l’esprit à laver cet affront.

Sans un mot, les dents serrées, elle ne prêta pas la moindre attention au geste de la jeune prophétesse qui en d’autres circonstances aurait lancé tout un dédale d’interrogations.

Non. Elle s’assit entre les pattes du griffon, laissant le support de son bras à Eä et ferma les yeux. Pour être des plus vigilantes dans une place regorgeant de monstres, il lui faudrait toute sa concentration. Elle ne tenait pas à mourir là-bas…

Sarcan sentit l’intention de sa compagne et avec un feulement rauque il enveloppa la sylphide de ses ailes, attentif au moindre mouvement suspect. Qui oserait approcher serait un fou…



(HJ : J'espère que c'est lisible... qd j'écris vite il y a parfois des idées qui se mélangent et ça peut donner des trucs incompréhensibles...gomen gomen)


*****EDIT*****


Nithiril ouvrit les yeux et darda son regard horrifié et furieux sur la jeune prophétesse. Ce qu’elle avait vu, ce qu’elle voyait encore était pire que tout ce qu’elle aurait pu imaginer.

Elle ne put s’empêcher d’avoir un sourire devant l’ironie de la situation.


―Vous avez raison, des créatures monstrueuses ont investi le manoir et ont ravagé la capitale, déclara-t-elle d’une voix sombre. Il faut…
Elle s’arrêta net. Elle se focalisa sur le second double qu’elle avait envoyé dans le village de sa nourrice…

Des monstres venaient d’arriver.
Des hybrides de races connues et inconnues, à poils, à écailles, avec ou sans ailes, avec ou sans cornes, mais tous couverts de sang, grognant et ravageant le petit village avec une férocité extrême. Ils étaient démesurément nombreux... Il n'y avait aucune surprise au ravage véloce qu'avait subi la capitale...

Le massacre était au-delà de tout ce qu’elle avait imaginé, au-delà de toute boucherie dont un être un tant soit peu humain – moralement parlant – pourrait être capable.

Elle avait poussé sa sœur de lait dans un endroit qu’elle considérait comme un abri sûr mais une des créatures les avait suivies et Nithiril était restée en arrière pour protéger la fuite de la jeune ange.

Décontenancée par son immonde apparence, peu vigilante par le lien qu’elle partageait pour garder une conscience parfaite en plusieurs endroits, elle avait dévié le coup de la créature de justesse, mais n’avait pas pu éviter les griffes qui lui avaient déchiré l’abdomen.


La sylphide resta un instant sans bouger, le goût du sang métallique qu’elle avait dans la gorge, les images, à l’esprit, elle se sentait broyée de l’intérieur. Un filet de sang, s’échappa de sa narine gauche et vint glisser sur ses lèvres avant de tomber en petites gouttes sur sa tunique anis. Elle bloqua l’écoulement et ravala sa bile. Elle se secoua mentalement.


―Oui, ils sont partout… ils ont déjà tracé leur chemin dans les villages voisins et annihilent toute vie à une vitesse impressionnante. Il faut vite prévenir le roi. Comment vous sentez-vous ?

_________________
Tu seras invulnérable si tu oses déclarer j'ai fait ce que j'ai voulu et je veux ce que j'ai fait.
"Défends toujours l'honneur de ton sang et ta patrie, ne laisse la gloire de ta mort à personne."


Duchesse Swän'L Lamniel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eä Taahïs Angaräel
Prophétesse et Conseillère Nuamu
Prophétesse et Conseillère Nuamu
avatar

Féminin Nombre de messages : 131
Age : 36
Localisation : La tête dans les nuages, mais les pieds sur terre!
Date d'inscription : 04/09/2007

Votre Perso
Âge: 25 ans
Sexe: Féminin
Race: Bansheeeee

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mar 6 Nov 2007 - 0:57

Eä reprenait pied, et se sentait de mieux en mieux, du moins physiquement. Elle attendait avec inquiétude le retour de Nithiril, afin d'avertir ou non la Couronne.

Elle n'eut pas à attendre longtemps. Lorsque Nithiril ouvrit ls yeux, son regard de fureur contrasta étrangement avec le sourire ironique qu'elle venait d'afficher.


" Vous avez raison, des créatures monstrueuses ont investi le manoir et ont ravagé la capitale... "

Alors c'était bel et bien en train de se produire, il fallait avertir le Roi et la Reine, et empêcher cette guerre mensongère de commencer.

Puis la sylphide se fixa, et du sang se mit à couler. Son double avait-il été blessé? Ses jours étaient-ils en danger? Elle se préoccupait pourtant plus de la santé de la Prophétesse.


" Nithiril ça va? "

Cette dernière se remit à parler, confirmant de ses dires la vision d'horreur entraperçues par Eä.

"Oui il faut les prévenir... Suis moi, et prends appui si tu en ressens le besoin. Je suis complètement remise, mais tu me sembles avoir besoin d'un peu d'aide."

Elle se redressa et tendit la main vers la sylphide, pour l'aider à se relever. Puis d'un pas pressé, elle se dirigea vers les Têtes couronnées du Nuamu, visibles sur le haut d'une colline au milieu des étendards royaux et de la garde rapprochée. Les soldats laissèrent passer les deux jeunes femmes et leurs compagnons, alarmés par le regard noir de la Prophétesse. A quelques mètres, Eä interpella le Roi et sa compagne :

"Vos majestés, nous demandons audience de toute urgence!"

Elle n'osait évoquer devant la foule le sujet de l'entretien. Elle avait beau se retrouver parmi l'armée, un mouvement de panique était si vite arrivé. Et cette affaire concernait la Couronne avant tout, il leur appartiendrait de décider de la riposte à apporter à la vicieuse offencise de l'inconnue dans sa tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lupionti Fetmal

avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Age : 23
Localisation : Devant mon ordinateur!
Loisir : aucun
Date d'inscription : 21/10/2007

Votre Perso
Âge: 20ans
Sexe: Masculin
Race: Sorcier

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mar 6 Nov 2007 - 4:14

(Je vais commencer comme la plupart de vous tous ok!?!)

Les terre ici était froide, mais pas gelé. Le vent était Humide. Lupionti n'avais pas froid mais il voyait des personne qui avait froid. Comme les petits... Lupionti était dans les air et il regardait les enemis. Lui, il était un gars inteligent qui prévoyait des statégis. Il n'était pas qu'elle qu'un qui foncais comme sa, non. Lui, il prévoyait un plan d'ataque pour lui. Il était tellement conscentré qu'il n'entendit presque pas le cri de la personne qu'il ne connaissait pas tellement. Ilsavait qu'elle était placer plus haut que lui mais il ne connaisais pas plus les personne... Lupionti fronca les sourcil. Il atterisa, et alla voir un guerrier qui était juste a côté des 2 personne. Le guerrier lui explica tout. Il lui dit merci et les suivirent un peu pour suivre la conversation. Il les écouta parler a Combh.

-Une audience?

Se demmenda-t-il. Mais il l'avais dit un peux fort. Peux-être Combh l'avais-t-il entedu. Lupionti s'empressa de se tourner, de retourner dans les air et de continuer ses statégis. Il y avait plusieur autre personne dans les air comme les anges. Mais, Lupionti n'en étant pas un, il était facille de se fair repéré dans les air...

(C'est un petit post comparé au vôtre, je sais, je suis désolé...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyan Ersal
Voyageuse
Voyageuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 29
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Perso
Âge: H: 19 / A: 127
Sexe: Féminin
Race: Ange

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mar 6 Nov 2007 - 13:58

Alors que l'ange se concentrait pour la bataille à venir, elle entendit un cri semblant venir de leurs rangs. Un soldat perdait il déjà la raison ? Agacée, pensant que cela devait bien faire rire ceux du Lotis elle baissa les yeux... et se rendit compte que c'était Eä. Aussitôt le poids de l'inquiétude revint l'envelopper. Eä, prophétesse... Pour avoir poussé un tel cri, il fallait que ce soit grave. N'écoutant que son instinct, son besoin de savoir, même si cela signifiait donner corps à son inquiétude, elle descendit pour écouter la conversation entre Eä et Nithiril.

Le Nuamu envahit... Elle se posa un moment, le temps d'assimiler l'information, ne prêtant plus attention à rien. Des démons, c'était impossible. Sans regarder autour d'elle, elle repartit dans les airs et chercha des yeux, dans les rangs du Nuamu cette fois, son protégé. Dès qu'elle eut trouve Arisir, elle plongea et l'arracha à ce champ de bataille pour le déposer plus loin. Comme il protestait elle lui enjoignit précipitamment de rester là. Tout était probablement déjà perdu mais il n'y avait pas besoin que d'autres le sachent pour l'instant. Cela risquait sinon de jeter le trouble au sein de l'armée.

Elle revint en l'air et jeta un coup d'œil en direction des troupes du Lotis. Se doutaient-ils qu'en ce moment même, leur royaume était lui aussi envahi ? Probablement pas. Elle repéra Kiba et essaya de lui faire des signes. La situation était catastrophique. Comme elle était un peu énervée, elle n'était pas sure qu'il y comprenne quelque chose, mais elle espérait au moins que le loup comprendrait qu'il y avait un problème... pour les deux camps. Cette bataille ne servait plus à rien, sauf à s'affaiblir eux-mêmes.

    (edit: houla vous êtes rapides... un peu trop! Va falloir que j'accélère! ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilie Duciel
Jeune, Douce et Innocente Sylphide
Jeune, Douce et Innocente Sylphide
avatar

Féminin Nombre de messages : 74
Age : 27
Localisation : Entre les nuées, portée par une brise du sud...
Date d'inscription : 30/10/2007

Votre Perso
Âge: 17 ans
Sexe: Féminin
Race: Sylphide

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mar 6 Nov 2007 - 14:34

Lilie était arrivée comme eux tous, comme tous ces humains, comme toutes ces petites vies qui désormais n'auraient plus d'importance au sein de la guerre puisque toutes ensembles et réunies, elles se battaient pour le Nuamu, pour la survie de ce pays et de ses enfants. Sous sa forme de Sylphide, elle volait, plus transparente que l'air, se mêlant aux nuées et nuages qui enveloppaient l'armée nuamienne. Cherchant désespéremment un endroit ou se poser, quelqu'un à aider, ou bien un chemin pouvant éventuellement la mener à la tente des généraux adverses. Mais rien à faire... Elle était si désorientée, petite Sylphide n'ayant jamais vu la mort de ses propres yeux. Elle ne connaissait personne, ne reconnaissait personne, et toutes ces silhouettes noires et armées jusqu'aux dents, même de son propre côté, ne l'inspiraient en rien. Soudain, un cri attira son attention. Et quelle ne fut pas sa très désagréable surprise lorsqu'elle reconnut au loin la jeune Prophétesse qu'elle avait rencontrée quelques jours auparavant. Prenant cette direction, elle suivit Jâlhe de loin, toujours invisible, puis retrouva au coeur d'une conversation étonnante entre "Nithiril" (du nom qu'elle avait apparemment entendu) et Eä. Des révélations s'ensuivèrent, qui bouleversèrent Lilie tout autant que Nithiril. Celle-ci disparut, emportée par son griffon, et l'image de la petite Sylphide grésilla légèrement. Elle n'avait pour l'instant plus assez de forces pour rester invisible. Ne voulant pas devenir un poids pour la jeune Prophétesse qui avait probablement bien d'autres choses à faire que de donner plus amples explications à une jeune fille ignorante comme elle, Lilie préféra s'éloigner doucement, flottant dans l'air puant de sueur des soldats. Ses jambes avaient disparu et n'était plus que des nuées, et son visage à demi-transparent ne savait plus que regarder sans frémir d'horreur ou d'angoisse. C'était ça, la guerre...

Des instants passèrent, durant lesquels Lilie errait dans l'armée nuamienne. Elle pansa une ou deux petites blessures, remonta le moral à un petit groupe de soldats, ramena une petite fille à sa maman, conversa avec de nombreuses montures pour leur donner le courage qu'elle-même n'avait pas, alors que son esprit lui-même ne savait si oui ou non la guerre aurait lieu, si oui ou non la guerre était un leurre, et si oui ou non il fallait combattre le Lotis... Tant de questions, tant d'ignorance ! Son regard errait souvent dans le ciel et parfois Lilie prenait de la hauteur, et en compagnie des anges elle repérait le terrain et reprenait des forces tout en cherchant à apercevoir la silhouette facilement reconnaissable du griffon de Nithiril. Ceci fait, elle la suivit et se retrouva de nouveau auprès d'Eä et de Jâlhe. Ecoutant avec une tristesse et une angoisse grandissantes la terrible nouvelle, quelques larmes cristallines coulèrent le long de ses joues à peine transparentes, jusqu'à disparaître le long de son corps nuageux. Et comme Lilie se refusait à interrompre Eä et Nithiril, elle approcha sa main d'une tête de Jâlhe et partagea sa tristesse avec lui, lui rapportant les visions de sa maîtresse...


*Qu'allons-nous faire ?... Le Nuamu ne peut mourir... Il ne doit pas mourir... Le Lotis non plus ! Arghot doit survivre...*

Ces dernières pensées partagées, Lilie resta aux côtés de Jâhle tandis que sa maîtresse prenait la décision d'en informer le Roi et la Reine. Comprenant qu'elle devrait bientôt abandonner son ami cerbère, la jeune Sylphide sécha ses larmes et lui envoya quelques visions imaginaires de héros qui se battaient avec courage, de parents qui défendaient au péril de leur vie leurs petits, d'enfants qui défendaient leur patrie, un concentré de courage...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba

avatar

Féminin Nombre de messages : 158
Age : 31
Date d'inscription : 19/08/2007

Votre Perso
Âge: H:19 ans
Sexe: Masculin
Race: Loup

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mar 6 Nov 2007 - 17:49

Kiba sentit qu'on le regardait,il leva les yeux. Freyan, elle semblait voiloir lui parler. Kiba appela mentalement Dark, le pégase arriva au galop. Le loup sauta sur son dos, ils s'envolèrent discrètement, il se posa sur un pic où il n'y avait personne et lança une flamme dans l'air pour faire signe à l'ange de venir le rejoindre. Le loup blanc se demandait ce que l'ange lui voulait, une certaine inquiétude étreignait le coeur du loup blanc, si Freyan voulait lui parler, Kiba était persuadée qu'elle ne l'attaquerait pas. Elle voulait juste lui parler. Et le loup blanc ne refusait jamais quon lui parle. Que pouvait-il se passer ? Une sorte de panique semblait commencer à envahir les rangs du Lotis et du Nuamu. Kiba regarda autour de lui. Il en vit alors, des démons, d'où sortaient-ils ? Qui les avaient envoyé ? Il pensa soudain à uen personne qui aurait été capable d'un tel exploit magique. Shiva, non cela ne pouvait être elle. Pourquoi ? Kiba se disait qu'au lieu d'attendr elà, il ferait mieux d'aller directement jusqu'à l'ange. Dark s'envola jusuq'à Freyan.
"Que se passe-t-il ? Tu sais d'où sortent ces démons qui attaquent nos terres ?"
Il pensa brusquement à Kéhes peut-être que le loup n'avait rien remarqué. Il poussa un hurlement rauque.
"Kéhes attention!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyan Ersal
Voyageuse
Voyageuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 29
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Perso
Âge: H: 19 / A: 127
Sexe: Féminin
Race: Ange

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mar 6 Nov 2007 - 18:20

Alors qu'elle commençait à s'affoler, ne sachant plus que faire, comment empêcher cette guerre à présent inutile, l'ange vit brusquement que Kiba était près d'elle. Elle ne l'avait même pas remarqué avant. Elle fit une caresse rapide à Dark puis s'adressa au loup blanc.

Kiba a écrit:

"Que se passe-t-il ? Tu sais d'où sortent ces démons qui attaquent nos terres ?"

- "Tout ce que je sais, c'est que notre prophétesse vient d'avoir une vision du Manoir du Nuamu et... du château du Lotis. Ils ont été envahis par des démons. Et ce n'est pas une vision de l'avenir, ça s'est déjà produit, l'une des nôtres a vérifié."

Elle resta un moment silencieuse. Les deux contrées envahit. Seul l'Algës était encore libre. Mais pour combien de temps ? A moins que ce ne soit la reine qui ait commandité cette invasion, mais l'ange se refusait à croire qu'elle ait pu employer des démons pour cela.

Désignant d'un geste large les deux fronts sous eux elle ajouta:
- "Cette bataille ne sert plus à rien maintenant. Nous devrions au contraire nous unir pour faire face. Ou tout du moins, retourner chacun sur nos terres respectives."

Elle regarda le loup dans les yeux. Elle était désemparée, comme au temps ou ses parents venaient de mourir. Sans le Nuamu, c'était comme si elle perdait son dernier foyer.


Dernière édition par le Mar 6 Nov 2007 - 22:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyvyan Laynail
Fragile dame du Nuamu
Fragile dame du Nuamu


Féminin Nombre de messages : 617
Age : 24
Date d'inscription : 12/01/2007

Votre Perso
Âge: 22
Sexe: Féminin
Race: Mi sylphide mi-humaine

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mar 6 Nov 2007 - 21:55

Depuis l'apparition de Shiva au Lotis, Kiba était seulement toléré. Il ne possédait pas encore une place de choix dans ce petit groupe de loups. Certaines inquiétudes poussaient des loups à ne pas le côtoyer. Kéhes ne s'était pas prononcé, il réservait son jugement. L'armée s'impatientaient à présent. Mais le général ne voulait pas déclarer l'attaque en premier. Le grand mâle fit quelques pas en avant. Quelques curieux du Lotis levèrent la tête avec attention, prêt à bondir. Lorsque Kiba vient se placer près de lui le lui, Kéhes resta immobile et silencieux. Il le vit grimper sur sur le dos du pégase. Kéhes fronça l'arcade sourcilière. La petite femelle dorée qui ne s'était pas manifesté depuis quelques jours pressentit que le moment était venu d'utiliser ses talents de discrétions. Après un échange de murmure avec Kéhes elle disparut dans la foule. Elle arriva près d'un dragon nain, la louve lui expliqua la situation. Après discutions, la femelle sauta sur le dos de l'animal volant et lui indiqua le chemin, caché par des hauts arbres. Le dragon la déposa dans un bosquet et repartit de leur point de départ. La femelle s'aplatit dans les buissons et a pas feutrées, s'approcha du lieu où se trouver Kiba. Toujours caché, la femelle observa la scène avec attention. Voilà que le loup blanc discutait avec l'ennemi, sans entendre leurs paroles la jeune louve émit un grognement presque inaudible.

De son côté, le général avait les yeux fixés sur Combh. Il éprouvait du respect mais de la haine. Ce comportement était contrôlé. Du haut de ses 159 ans, il en avait vu des choses, participer à des batailles, mais aujourd'hui c'était la plus importante de toute, décisive. Une voix l'interpella, Kiba. Il tourna la tête agacé, le loup n'aimait pas qu'on le dérange dans ses pensées. Mais d'où il était, Kéhes ne le voyait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba

avatar

Féminin Nombre de messages : 158
Age : 31
Date d'inscription : 19/08/2007

Votre Perso
Âge: H:19 ans
Sexe: Masculin
Race: Loup

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mar 6 Nov 2007 - 22:03

Kiba hocha lentement la tête, l'ange avait raison. Mais comment faire comprendre à tous ces fous qu'ils devaient aller protéger leurs pays plutôt que de se taper dessus ?^^. Kiba allait hurler quand soudain il pensa à la déesse Shiva. Elle lui avait ordonné d'aider le général, le prévenir était l'aider non ?^^ Il ne désobéissait pas aux ordres ainsi. Il se rendit compte que Kéhes n'avait même pas réalisé que Kiba lui parlait. Il tourna la tête vers Freyan.
"Fais très attention à toi, sois prudente."
Dark se frotta un instant contre elle avant de piquer jusuq'au général. Kiba bondit du dos du pégase, le loup blanc entendit alors quelques grognements, il était aller parler à un ange du Nuamu, les autres croyaient sans doute qu'il les trahissait. Il dévoila ses crocs, et marcha sans crainte jusqu'à Kéhes.
"Kéhes. Le Lotis est en danger."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lupionti Fetmal

avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Age : 23
Localisation : Devant mon ordinateur!
Loisir : aucun
Date d'inscription : 21/10/2007

Votre Perso
Âge: 20ans
Sexe: Masculin
Race: Sorcier

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mer 7 Nov 2007 - 3:43

Lupionti s'était aprocher de l'ange et du loup car il trouvais sa suspect que deux ennemis discute entre eux... Lupionti écouta donc la discution. Une fois celle-ci fini et que le loup soit reparti, Lupionti réfléchissa un moment et il soupira en s'aprochant de l'ange. Une fois au près d'elle, lui lui dévoila:

-Désolé si j'ai écouté vôtre discution... Mais si vous vouliez avoir un résulta, il fallait avoir autre personne pour vous aider vouz et le loup. Alors, je vais vous aidez. Si vous vouler, vous pouriez aller en parler a des soldat et moi j'irais vois Combh, nôtre rois adoré!! Enfin, si cela ne vous dérenge pas trop... Car moi je n'ai jamais eu le temps de lui parler personellement... Alors sa serais ma chansse non?Et nous pourions partir a Nuamu pour voir se qui se passe et pour défendre le plus rapidement possible non?

Puis, Lupionti lui souria. Il se cognat le front et il reprit:

-A oui, moi c'est Lupionti. Lupionti Fetmal, Magiciens et mon pouvoir c'est le Vent! Et vous, qui êtes vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glania Aëlia

avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Age : 24
Date d'inscription : 02/08/2007

Votre Perso
Âge: H : 17 A : 24
Sexe: Féminin
Race: Ange

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Mer 7 Nov 2007 - 22:05

Tout se déroulait si vite , Aëlia n'eut même pas le temps d'attendre la réponse d'Alyan avant d'être surprise par l'arrivée de Combh à côté d'elle.Lui aussi sentait cette tension qui était presque palpable , la reine du Nuamu était mal à l'aise , il fallait dire ce qui était vrai.Le Lotis avait une force équivalente à celle de son peuple , comment garantir que la bataille serait gagnée pour leur troupe ? Une défaite aurait sonné l'annexion du Nuamu au Lotis , et le peuple de la lumière se serait alors vu dans une véritable dictature puisque le peuple des bêtes ne répondait pas aux mêmes besoins qu'eux.Mais évidemment , il aurait du se taire , se plier à ce que voulait leur nouveau souverain pendant que les précédents seraient sans doute éxilés ou retenus prisonniers.Il y avait bien d'autres scénario possible , mais elle ne préfèrait pas penser aux résultats négatifs qui auraient été valables pour chacuns des deux peuples , elle ne se doutait de rien quand à ce qui se passait dans au sein des terres sur lesquelles elle régnait , et celà l'inquiètait un peu , inquiètude qu'elle ne parvenait pas à discerner dans toutes ces visions d'horreur qui occupaient sa tête.Finalement , elle parvint à s'en sortir , et dit d'un ton déterminé qui balaya toutes ses pensées négatives.

- Oui... mais nos forces sont presques égales aux leurs , nous ne pouvons savoir quelle sera l'issue de cette bataille.

La reine se décida à parler , après tout , il fallait encourager le peuple , sa voix s'éleva , forte , tellement haut que les premières lignes pouvaient l'entendre , le vent semblait porter sa voix pour que tout son peuple parvienne à l'entendre , elle était certaine de ce qu'elle faisait , il ne fallait pas les laisser douter ainsi , il ne fallait pas qu'ils s'inquiètent , ils devaient être certains de vaincre leur ennemi si ils voulaient que ce soit le cas.Elle raviva bien des ardeurs , bien des membres de l'armée qui tremblaient de peur à l'idée de mourir se reprirent et retrouvèrent le courage , se dressant , fier et droit , les mots de leur souveraine si charismatique étaient comme un pouvoir secondaire de celle-ci , elle savait bien faire reprendre courage et espoir à ceux qui les avaient perdus , elle avait remarqué ce don et l'utilisait à chaque fois qu'elle le pouvait , mais l'entendre ainsi paraîssait un peu étrange puisque jamais elle n'avait eu un air aussi sûr d'elle , on aurait dit qu'en se répétant qu'ils allaient gagner , elle avait finit par y croire elle-même que le Nuamu remporterait la victoire.

- Peuple de la lumière , errants courageux qui avez pris parti pour notre peuple , aujourd'hui , nous remporterons la bataille ou nous la perderons avec honneur car nous y aurons mis toutes nos forces jusqu'à la dernière.Ne tremblez pas , redressez-vous , noble armée , le souvenir de notre acte de bravoure restera dans l'histoire et sera transmis aux générations futures.Battons-nous pour nos idéaux , pour notre honneur , pour nos familles restées sur nos terres resplendissantes , pour ne pas décevoir les espoirs qu'ils fondent en nous...

La jeune femme fut à nouveau interrompue , elle reprenait son souffle pour continuer mais une autre voix s'éleva , moins forte , plus proche seulement.Aëlia fit volte face et un visage familier lui apparut , demandant une audience de toute urgence.C'était Eä , une des conseillères du Nuamu et Nithiril , une noble.Apparement , elles avaient vu quelque chose , quelque chose d'important , elle ne pouvait pas ignorer celà et elle s'approcha des deux jeunes femmes , ses yeux les considérant gravement , que se passait-il ? Etait-ce ici ou au Nuamu à l'instant-ême ? L'ange avait un préssentiment , et pas de ceux qui sont dans la catégorie des bons , non , il était tout sauf ça , elle éprouvait une sensation de malaise , sensation qu'elle cachait à la perfection.Les lèvres de la reine bougèrent sans qu'aucun son ne puisse sortir d'abord , puis finalement , elle y parvint , toujours sans laisser filtrer cette inquiètude.

- Que se passe-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lupionti Fetmal

avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Age : 23
Localisation : Devant mon ordinateur!
Loisir : aucun
Date d'inscription : 21/10/2007

Votre Perso
Âge: 20ans
Sexe: Masculin
Race: Sorcier

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Jeu 8 Nov 2007 - 5:38

Lupionti qui lui parlait avec l'ange, se fut interonpis a cause de la reine. Lupionti se retourna donc et il écouta soyeusement la reine leur parler a lui et a tout les chevalier et chevalière qui était près a se batre pour défendre le Nuamu. Lupionti l'écouta mais lorsqu'elle commenca a parler de la guerre, Lupionti commenca a devenir strèsser car il croyait que la guerre allais bientôt commencer... Il ne pouvait l'accepter car en se moment, si Eä et Nithiril avais dit vrai, le Nuamuse faisait ravagé. Tout comme le Lotis. Lupionti attendit que la reine eut fini de parler. Une fois ceci fait, il se retourna, et demmenda a l'ange de l'attendre ici car il devait aller voir la reine. Une fois qu'il fut rendu a côté d'elle, il s'agenouya devant elle et il pris la parole:

-Merci de nous avoirs encourager mais... D'après Nithiril et d'Eä, le chateau se fait ravager. Nous devons arrêter la guerre et envoyer immédiatement des éclaireur... Je me porte volontaire si cela ceras vôtre choix. Je vais l'accepter, malgrés que je n'ais pas le choix !!! Mais, je vous donne mon nom pour y aller, c'est Lupionti Fetmal, Magicien et mon pouvoir c'Est le vent. Je le controlle très bien. Je peux lever une tone de personne a la fois, je l'es fait a la place marchante! Je m'en excuse encore! Mais bon, l'heure n'est plus a la plaisenterie... Alors, j'Atenderais vos ordre...

Puis, Lupionti resta agenouyer et il attendit que la reine réagisse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nithiril Swän'L Lamniel
Duchesse du Nuamu. Œnologue et allergique à la broderie.
Duchesse du Nuamu. Œnologue et allergique à la broderie.
avatar

Féminin Nombre de messages : 223
Age : 30
Localisation : Sur le dos de Sarcan
Loisir : Ecriture, lecture, deviantart.com, broderie euh non... non non non
Date d'inscription : 20/09/2007

Votre Perso
Âge: H : ~20 | S-A : 37
Sexe: Féminin
Race: Sylphide-Ange

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Jeu 8 Nov 2007 - 20:42

La sylphide accepta la main tendue d’Eä, en profitant pour la rassurer d’un sourire – bien qu’il fût légèrement amer. Elle avait encore la tête pleine des images du carnage et jamais auparavant elle n’avait été blessée de la sorte. Jamais, de plus, alors qu’elle était en deux endroits différents. Physiquement elle se sentait plutôt bien, mais autrement, un peu secouée et inquiète. Arriverait-elle à protéger la fuite de sa jeune amie, Margareth ?

L’esprit ainsi occupé elle glissa une main dans les plumes de Sarcan – sa source de réconfort – suivant la banshee vers la tente royale.

Le griffon ressentait que quelque chose troublait sa compagne et il n’aimait pas ça. Il avait perçu une présence éthérée passer tout prêt alors qu’elle communiait, il n’avait pas saisi de menace mais il restait des plus méfiants, ce qui le rendait nerveux et irritable.

Nithiril sortit de ses pensées - pensées qui attisaient sa colère - en entendant Eä interpeller leurs souverains. Elle comptait la laisser narrer ce qu’elle avait « vu », n’intervenir que pour offrir des détails.

Aussi fut-elle plus que surprise par la subite arrivée du jeune homme, mais elle le fut plus encore lorsqu’il mentionna l’invasion qui dévastait le territoire.

Elle était consciente que la jeune prophétesse avait « demandé » une audience afin que la révélation ne causât pas la panique parmi l’armée. Il fallait pouvoir leur donner l’impression que malgré tout leurs dirigeants n’étaient pas pris au dépourvu, pensait la sylphide.
Le peuple a besoin d’un pilier qui lui apparaît fort même s’il est d’argile. Il suivra celui qui peut le rassurer et se présente avec la tête froide alors que la foule panique.

Si jamais quelqu’un avait entendu le magicien la nouvelle ne tarderait pas à se répandre, faisant l’effet d’une bombe, agitant les rangs alors même que les monarques auraient besoin de calme pour réfléchir à la situation.

Avant même de s’en rendre compte, elle avait ouvert la bouche :


―Ne soyez pas si impétueux, coupa-t-elle. Altesses, monsieur Fetmal, il serait inutile d’envoyer des éclaireurs à la capitale, j’en viens. Et le charnier n’est pas un spectacle valant le déplacement, précisa-t-elle à mi-voix, incapable de réprimer ces mots où elle laissait échapper un peu du ressentiment qui l'oppressait. Eä a sollicité l’usage de mon don d’ubiquiste pour confirmer sa vision.

Sur ces mots elle tourna son regard vers la prophétesse, incitant celle-ci à donner plus de détails, mais avant, sans doute feraient-ils mieux de se mettre hors de portée de l’attention des soldats déjà agités.

Ce fut en balayant l'endroit pour s'assurer qu'aucun trouble ne s'était levé qu'elle remarqua un guerrier aux cheveux noirs, à quelques pas de la reine. Il ne ressemblait pas aux autres soldats du Nuamu et petit à petit, son esprit s’emmêla dans un fil interminable de questions.


(HJ : 100 ! Yep ! Sinon Lupionti, le manoir est fermé, on ne peut plus y aller... dommage tu m'aurais servi de diversion lol Wink j'ai oublié personne ?)

_________________
Tu seras invulnérable si tu oses déclarer j'ai fait ce que j'ai voulu et je veux ce que j'ai fait.
"Défends toujours l'honneur de ton sang et ta patrie, ne laisse la gloire de ta mort à personne."


Duchesse Swän'L Lamniel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lupionti Fetmal

avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Age : 23
Localisation : Devant mon ordinateur!
Loisir : aucun
Date d'inscription : 21/10/2007

Votre Perso
Âge: 20ans
Sexe: Masculin
Race: Sorcier

MessageSujet: Re: La haine au coeur   Ven 9 Nov 2007 - 1:14

(Hrp: Smile ^^ mais... on pourais aller ou Shiva post non?!Et... 100 quoi?!)

Lupionit attendit une petite minute avant que Hithiril prit la parole. Lupionti se releva et il l'écouta. Une fois qu'elle est fini, Lupionti réfléchissa un petit moment tout en regardans les rangs du Lotis. Quand il vut que leurs rang était un peux désapointé fasse au mesage du loup, Lupionti se retourna et il dit a Combh ainsi qu'a Nithril et a Eä:

-Et bien... Tu peux amener qu'elle qu'un avec toi Hithiril? Si oui, j'aimerais bien aller y faire un tour pour voir... Et... Tu peux me dire se qui se passe réellement?

Lupionti attendit donc la réponse de Nithiril.



Edit par Samëa : Il faut faire 8 Ligne complètes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La haine au coeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
La haine au coeur
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sur ton visage, on peut y lire nettement de la haine... PV Coeur de Glace et FINI !!!
» On ne répare pas un coeur brisé avec de la haine ? Ulrich
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~Arghot, ou le pays désuni~ :: L'administration du forum :: Ennor Delu ou Les Terres Mortelles :: Augerh-
Sauter vers: