AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Retour au pays

Aller en bas 
AuteurMessage
Samëa Dzal
Sôl - Calculatrice & Orageuse - Admin
Sôl - Calculatrice & Orageuse - Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1105
Age : 25
Loisir : Aspirer le suc vital ^^
Date d'inscription : 30/11/2006

Votre Perso
Âge: Réel -> 250scylls | Apparence -> 20scylls
Sexe: Féminin
Race: Succube

MessageSujet: Retour au pays   Mer 28 Nov 2007 - 23:39

Arrow Augerh


Le voyage d'Augerh à Aelrya fut long et éprouvant, de plus Samëa avait fait l'aller-retour en une journée, sans le temps se reposer. Enfin ils arrivaient en vue de la ville. La succube poussa un soupir heureux. *Ouf, encore une heure, et je serais tombée comme une pierre* se dit-elle. Son escorte et elle-même se posèrent à quelques mètres d'Aelrya. Samëa recouvra son apparence humaine. Elle avait les muscles brisés et la tête remplie de questions et d'ordres à donner. Son escorte composées de trente individus âges, races et sexes tous confondus se rapprochèrent d'elle. Samëa appliqua posément ses lèvres sur les leurs et leur aspira un peu de suc vital. Aussitôt elle se sentit mieux. Elle les remercia puis entra dans la ville.
Les habitants la saluèrent et s'écartèrent pour la laisser passer. Samëa salua certains d'entre eux puis traça rapidement en direction du château. Les rues et les ruelles étaient bondées. La succube mis une demi-heure pour rejoindre son logis... Son énoooorme logis. Lorsqu'elle arriva devant les portes, des serviteurs lui ouvrirent avant même qu'elle ne le leur demande. Elle entra alors. Aussitôt toute son escorte se dispersa pour vaquer à d'autres occupations. Sauf Elektra qui resta à ses côtés.
Samëa renvoya la volée des conseillers qui la pressaient de questions et se dirigea vers le salon. Première porte à gauche dans le hall. Elle se servit un verre de l'alcool local et renvoya tout le monde même Elektra.


- Vont-ils venir ? Ou seront-ils assez fous pour tenter quelque chose...

Ces questions la taraudaient plus qu'elle ne voulait laisser paraître. Samëa soupira et posa son verre sur la table basse, avant de faire les cent pas dans la pièce. Quelques minutes plus tard elle ouvrit la porte et demanda au serviteur présent d'aller lui cherche le premier conseiller. Celui-ci arriva.

- Oui votre altesse ?
- A-t-on des nouvelles ?
- Hélas non, aucunes.
- Hm... Samëa réfléchit puis congédia d'un geste de la main le conseiller avant de le rappeler et de lui dire. Va me chercher le Livre.
- Bien

Le conseiller sortit et Samëa reprit son verre qu'elle vida d'une seule traite pour s'en reverser un autre. Elle se plongea dans ses pensées et remarqua à peine le conseiller revenir, poser le Livre et repartir. Le Livre avait une couverture usée en cuir, ou s'étalait en grandes lettres dorées : 'Livre d'Algës'. Il était très épais. Samëa finit un énième verre et se leva pour le prendre dans ses mains. Mais l'alcool l'avait un peu embrumée et elle trébucha avant de se retenir in extremis au dossier d'un fauteuil. Elle le saisit et s'affaissa dans le canapé, les jambes passées par dessus l'accoudoir.
Elle se plongea dans sa lecture lorsque quelqu'un frappa à la porte. Sans se donner la peine de lever les yeux elle dit.


- Entrez !
- Votre altesse. C'était un serviteur. Des personnes demandent à vous voir.
Samëa se redressa d'un seul coup, faisant tomber le volume à terre, les pages froissées. *Eux ?!*. Fébrile elle tâcha de se rendre plus présentable et se passa la main sur le visage.

- Faites les entrer !
- Bien votre altesse.

Le serviteur referma la porte.


Dernière édition par le Ven 30 Nov 2007 - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastik-fight.forumactif.fr/validees-f113/samea-dzal-t7
Lilie Duciel
Jeune, Douce et Innocente Sylphide
Jeune, Douce et Innocente Sylphide
avatar

Féminin Nombre de messages : 74
Age : 27
Localisation : Entre les nuées, portée par une brise du sud...
Date d'inscription : 30/10/2007

Votre Perso
Âge: 17 ans
Sexe: Féminin
Race: Sylphide

MessageSujet: Re: Retour au pays   Jeu 29 Nov 2007 - 23:19

Lilie s'était finalement décidée pour Algës... Son intuition et les conseils de Nidÿl s'étaient révélés une fois de plus fort précieux. Elle avait ainsi débarqué, traversant le portail avec un groupe de réfugiés, et s'était laissée porter par la foule jusqu'à Aelrya... Tantôt elle marchait, son compagnon fidèle à ses côtés, tantôt elle se reposait et se laissait porter sur son grand dos puissant de Loup de Fenrhyl. Ses grands yeux bleus innocents ouverts, elle observait tout, ne dormait plus la nuit, et campait la plupart du temps dans des conditions peu agréables, qui pourtant ne la dérangeaient nullement. Elle n'avait jamais été habituée au confort et au luxe après tout. Le soir elle s'endormait entre les pattes de Nidÿl, le matin il la réveillait par de tendres "léchouilles" qui en surprenaient plus d'un, venant d'un Loup de Fenrhyl ! Ce voyage, cette fuite, cet exode n'avait fait que les rapprocher, et leur seule peur était de devoir se séparer. Peu à peu, les paysages se firent moins campagnards, et les champs disparurent pour laisser place à de petites plus grandes villes...

Quelle ne fut pas sa surprise à la vue de cet immense chateau qui semblait s'effondrer, et qui pourtant imposait respect, puissance, et peut-être même peur... Lilie avait été associée à un groupes d'adultes, des hommes pour la plupart, qui ne souhaitaient plus qu'une chose : s'installer et faire leur place, refaire leur vie et fonder une famille avant de mourir... La petite Sylphide, elle, n'avait naturellement pas les mêmes occupations en tête ! Elle apprenait, discutait avec les gens, et se renseignait du mieux qu'elle pouvait sur Algës, sa reine, son histoire... Nidÿl ne la quittait plus désormais, nuit et jour il était à ses côtés, et dès qu'un bref moment de fatigue lui faisait perdre ses esprits pendant un centième de seconde, il paniquait dès qu'il ne voyait plus la fine et frêle silhouette de la robe blanche et longue de sa maîtresse.

Ce fameux groupe de réfugiés auxquels Lilie appartenait désormais, numéroté comme étant le premier groupe arrivé du Nuamu, fut conduit jusqu'au chateau. Lilie n'en revenait pas de tant de richesse, de tableaux, de beauté... Il lui semblait que chaque pierre du bâtiment méritait d'être touchée, carressée, écoutée... Elle voulait s'arrêter, mais toujours on la conduisait dans des couloirs plus tortueux les uns que les autres, et les rares pauses s'ensuivaient de nouveaux dédales. Elle avait dû négocier, faire des pieds et des mains pour que l'on autorise Nidÿl à l'accompagner. Ce n'était pas un simple loup après tout. Et sans lui elle ne vivait plus. C'est donc ainsi qu'à la fin de la longue file de nuamiens réfugiés, Lilie et Nidÿl terminaient la marche, suivis d'un garde qui semblait redouter le moindre mouvement du Loup de Fenrhyl, ce qui l'amusait beaucoup bien qu'il ne le montrât pas.

Finalement, on les introduit dans une pièce plus riche que toutes les autres... Au milieu se tenait une magnifique jeune femme au charme étonnant. Lilie ne mit pas longtemps à comprendre qui elle était... La reine d'Algës dont elle avait tant entendu parler... Ne sachant si elle devait se réjouir d'une pareille rencontre, Lilie se fit toute petite et se serra contre l'une des pattes de Nidÿl, qui dominant la foule par sa hauteur, fixait la reine de son regard argenté, sans ciller.

Un homme s'avança et parla d'une voix forte :


"Ô Altesse... Le peuple du Nuamu demande asil..."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samëa Dzal
Sôl - Calculatrice & Orageuse - Admin
Sôl - Calculatrice & Orageuse - Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1105
Age : 25
Loisir : Aspirer le suc vital ^^
Date d'inscription : 30/11/2006

Votre Perso
Âge: Réel -> 250scylls | Apparence -> 20scylls
Sexe: Féminin
Race: Succube

MessageSujet: Re: Retour au pays   Ven 30 Nov 2007 - 23:43

Lorsque la porte se fut refermée, la reine succube espéra. Oui elle espéra que le roi et la reine soient là... Pour se calmer, elle se resservit un verre. Un chat vint se frotter entre ses jambes. Samëa le prit dans ses bras, et le chat se mit en boule. Quand à sa fidèle chauve-souris, Celeg, elle s'était accrochée au plafond dans le coin le plus sombre de la pièce. Le temps que ses visiteurs arrivent, Samëa avait encore un peu de temps. Elle ramassa le Livre et le posa sur le guéridon et le recouvrit par un tissu noir. Ensuite, elle rangea la bouteille de vin s'étant auparavant servie un autre verre. *Ils devraient arrivés. Sont-ils ceux que j'espère ?*. Elle se torturait lorsque des bruits de pas lui parvinrent. Un coup discret fut frappé. Le chat sauta de ses bras et sortit de la pièce. Samëa pris sa respiration, et d'une voix sûre et forte elle dit :

- Entrez !

Lorsque les première personnes entrèrent, Samëa sut que ce n'était pas eux. Une ombre de déception passa sur le visage à la peau blanche de la reine. La salle se remplie jusqu'à être pleine à craquer. Une chose attira tout de suite le regard de la reine. Le loup de Fenrhyl. Imposant, il surplombait l'assemblée. Samëa chercha des yeux celui qui l'accompagnait. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle croisa le regard d'une frêle jeune fille. Samëa la fixa quelques instants, puis son attention fut détournée par l'homme qui s'était détaché du groupe et qui lui avait adressé la parole. Elle le toisa de haut en bas, toujours immobile, le visage de marbre.

Citation :
"Ô Altesse... Le peuple du Nuamu demande asil..."

C'était bien le Nuamu. Mais où était donc leur roi ? Pourquoi n'était-il pas là ? Samëa jaugea le groupe. Ils semblaient tous fatigués. Et elle n'en doutait pas, ils étaient les premiers d'une longue suite d'exilés. La souveraine, leur adressa un mince sourire et prononça d'une voix claire aux intonations rassurantes.

- Bienvenue, peuple du Nuamu. Je vois sur vos visage que votre voyage a été long et éprouvant. Elle laissa un silence planer. Je vous accueille avec un grand plaisir. J'espère que vous vous y plairer pour le temps que vous resterez.

Des murmures parcoururent le groupe de réfugiés. Soulagement. Un serviteur entra et leur proposa de le suivre, qu'il leurs montre leur quartier dans la ville. Samëa s'était rassise et regarda les gens partirent. Son regard revenait sans cesse sur la jeune femme qui accompagnait le loup de Fenrhyl. Elle appela un serviteur et lui murmura quelques mots à l'oreille en fixa la jeune femme. Le serviteur se dirigea vers celle-ci et lui dit :

- Son Altesse désire que vous restiez. Elle veut vous parler.

La pièce se vida complètement, et bientôt il ne restait que la reine, le loup de Fenrhyl et la jeune femme. Samëa se redressa et s'appocha d'elle d'un pas souple. Son parfum flottait dans l'air. Ses yeux acérés se plantèrent dans ceux de la jeune fille. Le silence s'éternisa un peu. Puis Samëa éleva la voix, qui restait murmurée.

- Vous m'intriguez.

Samëa parlait un peu pour elle même, fouillant le visage de la jeune fille sans aucune gêne.

- Un loup de Fenrhyl. C'est plutôt étrange d'en voir un avec une si frêle jeune femme. Oui...

Le regard de la succube quitta le visage de Lilie pour scruter le loup.

- Puis-je avoir votre nom ?

Elle lui adressa un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastik-fight.forumactif.fr/validees-f113/samea-dzal-t7
Nithiril Swän'L Lamniel
Duchesse du Nuamu. Œnologue et allergique à la broderie.
Duchesse du Nuamu. Œnologue et allergique à la broderie.
avatar

Féminin Nombre de messages : 223
Age : 30
Localisation : Sur le dos de Sarcan
Loisir : Ecriture, lecture, deviantart.com, broderie euh non... non non non
Date d'inscription : 20/09/2007

Votre Perso
Âge: H : ~20 | S-A : 37
Sexe: Féminin
Race: Sylphide-Ange

MessageSujet: Re: Retour au pays   Sam 1 Déc 2007 - 0:20

Nithiril suivait le serviteur dans les couloirs du palais de la reine d'Algës. C'était une demeure immense et impressionnante. Avec des couloirs interminables, des toiles gigantesques et magnifiques. Ce qui impressionnait également était le fait que le château tenait encore debout. Les escaliers vacillaient à chaque pas et plus d'une fois elle avait eu l'impression que les marches allaient céder sous ses pas. C'était une demeure qui avait son charme mais elle ne s'y sentait pas à l'aise. Il y avait quelque chose dans ce superbe labyrinthe qui lui donnait des frissons. Seuls les innombrables chats qui envahissaient les lieux purent la dérider.

Les chats et un groupe d'hommes et de femmes qui ne semblaient pas à leur place. Elle crut rêver en croisant les réfugiés du Nuamu. Après la stupeur, le soulagement. Tous n'étaient pas morts ou asservis. Voilà qui était galvanisant.

Elle fut touchée par la détresse qui semblait les ronger de l'intérieur. Ils devaient tous gamberger sur ce qu'ils avaient perdu. Elle sourit en pensant qu'elle venait annoncer la décision du dirigeant du Nuamu et par la même occasion peut-être pourrait-elle rassurer ces pauvres bougres. Leur roi et leur reine ne les avaient pas abandonnés et les leurs seraient bientôt ici. Beaucoup d'entre eux devaient avoir des proches engagés dans l'armée. Elle se souvenait clairement des gens venus proposer leur candidature dans la cour du manoir…

Un bref instant elle chercha Margareth des yeux, mais l'espoir se brisa rapidement. Elle n'était pas là. Tout ce qu'elle pouvait espérer c'était que son incarnation avait survécu et escortait la jeune ange vers le portail. Si ceux-là avaient pu se frayer un chemin, elles y arriveraient.

Elle se secoua mentalement. Ce n'est pas le moment. C'était suffisamment fatigant d'être là, elle devait rester concentrée pour l'objectif qu'elle s'était fixé. Annoncer la venue de l'armée du Nuamu et elle voulait s'assurer que l'Algës était sûr.

L'homme qui l'avait guidée jusqu'ici lui demanda de patienter tandis qu'il frappait à la porte. Elle attendit patiemment.


[HJ : *arrive en courrant sur le sujet, essoufflée et échevelée* Je suis là ! Hahaha !]

_________________
Tu seras invulnérable si tu oses déclarer j'ai fait ce que j'ai voulu et je veux ce que j'ai fait.
"Défends toujours l'honneur de ton sang et ta patrie, ne laisse la gloire de ta mort à personne."


Duchesse Swän'L Lamniel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilie Duciel
Jeune, Douce et Innocente Sylphide
Jeune, Douce et Innocente Sylphide
avatar

Féminin Nombre de messages : 74
Age : 27
Localisation : Entre les nuées, portée par une brise du sud...
Date d'inscription : 30/10/2007

Votre Perso
Âge: 17 ans
Sexe: Féminin
Race: Sylphide

MessageSujet: Re: Retour au pays   Sam 1 Déc 2007 - 17:10

Lorsque Lilie sentit pour la première fois le regard de la reine la frôler, elle baissa la tête, par humilité, par timidité, par crainte, elle n'en savait rien en réalité. Elle qui n'avait jamais cotoyé la cour, elle que tant de richesses intimidaient tant, elle qui avait toujours vécu dans la nature, avec pour seul abri une grotte, un arbre ou une cabane de buissons, voilà que la reine d'Algës avait posé son royal regard sur sa petite personne.

Lorsqu'elle parla, le soulagement ne tarda pas à se faire ressentir chez les Nuamiens. Enfin ! Ils avaient un pays, une nouvelle patrie, un lieu pour l'instant sûr, qui les accueillait et où ils pourraient enfin vivre sans craindre à tout instant pour leurs proches ou pour leur propre vie. La petite Sylphide, elle, ne sembla étrangement pas aussi soulagée qu'elle aurait dû l'être. En effet, elle n'avait jamais vécu en ville, et elle ne connaissait pas les campagnes d'Algës... Alors où aller ? Songeuse, la jeune fille s'apprêta à sortir, portée par le flot de la foule de Nuamiens, quand un homme l'aborda. Ce n'était pas un réfugié mais une sorte de majordome, et ses paroles la prirent au dépourvu. Elle ? La reine ? Lui parler ? Faisait-il erreur ? Il se trompait probablement... Seul Nidÿl comprit que ce n'était pas une plaisanterie, et il poussa de son museau sa petite maîtresse en direction de la reine, tout en la suivant tel une créature intelligente ayant compris ce qu'il se passait.

Lorsqu'elle se retrouva devant la reine, Lilie rougit. Elle ne commenta pas les paroles de Samëa, déjà trop étonnée pour pouvoir répondre quoi que ce soit. Etait-ce si étrange que cela, un Loup de Fenrhyl avec une Sylphide ? Lilie avait toujours connu Nidÿl, et rien ne lui semblait plus normal...


"Lilie Duciel, Votre Majesté..." répondit-elle en inclinant la tête, ne sachant si elle devait faire une révérence, et ne sachant également pas comment faire une révérence.

Sa mère lui avait raconté beaucoup de contes et de légendes quand elle était petite... Dans lesquels des princesses faisaient des révérences gracieuses et dignes de leur rang... Mais Lilie n'était pas une princesse, c'était juste une sorte de petite divinité de l'air et de la nature, une Sylphide au grand coeur mais sans éducation royale. Lorsqu'elle redressa la tête, elle constata avec étonnement que la reine lui adressait un sourire qui lui semblait sincère... Alors un peu rassurée, Lilie esquissa à son tour un petit sourire...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samëa Dzal
Sôl - Calculatrice & Orageuse - Admin
Sôl - Calculatrice & Orageuse - Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1105
Age : 25
Loisir : Aspirer le suc vital ^^
Date d'inscription : 30/11/2006

Votre Perso
Âge: Réel -> 250scylls | Apparence -> 20scylls
Sexe: Féminin
Race: Succube

MessageSujet: Re: Retour au pays   Mer 26 Déc 2007 - 18:46

La jeune fille rougit aux paroles de l'imposante reine au coeur froid et mort. Celle-ci lui adressa un mince sourire, et continua. La jeune fille ne dit pas un mot jusqu'à ce que la reine lui demande son nom. Enfin elle fit entendre sa voix. Samëa hocha la tête sans se départir de son superbe sourire, dont elle seule avait le secret. Lilie. La succube fit une petite recherche de mémoire, mais non, personne. Ainsi donc c'était une fille inconnue de son bataillon. Ce que la reine savait c'était qu'elle faisait partie du Nuamu, qu'elle était timide et son nom. Samëa fit quelque rapprochement et arriva à la conclusion que c'était un être de la nature. Une fée ? Non... une elfe ? Non plus... Ah ! Une sylphide peut-être... Samëa décida de poser la question de vive voix, afin d'en être sûr. Enfin, pas maintenant. Plus tard, pour l'instant elle avait d'autres choses à s'occuper.

Comme par exemple du chat qui venait de se faufiler par une porte mal fermée. Ce chat avait un pelage beige où se mêlaient quelques poils dorés. Ses yeux étaient d'un bleu lumineux. Il miaula d'une voix grave. Samëa détourna ses yeux de la jeune Lilie et tendit les bras vers lui. Il miaula encore une fois et sauta prestement dans les bras de la succube. À peine la reine s'était-elle mit à le caresser, qu'un ronronnement se fit entendre. Mais un ronronnement très puissant.

Samëa sourit encore une fois puis reposa son regard scrutateur sur la jeune fille. Celle-ci avait esquissé un sourire timide. Alors, pour ne pas la mettre mal à l'aise Samëa lui répondit par un petit sourire rapide. Puis elle dirigea ses yeux sur l'immense bête. Le loup de Fenrhyl semblait si protecteur envers la jeune fille. Samëa se posait une tonne de question, mais le ronronnement du chat lui faisait perdre le fil de ses pensées.

Elle posa donc le chat à terre. Celui-ci, courroucé battit l'air de sa queue fournie, miaula puis sauta sur un des canapés et s'installa tranquillement. Samëa soupira excédée et voulut prendre la parole.


- Alors donc...

Mais elle fut coupée par un frappement sur la porte. Samëa releva la tête - la jeune fille étant plus petite qu'elle - et fixa la porte comme si elle voulait la traverser pour observer ce qu'il y avait derrière. Un froncement de sourcil indiqua qu'elle était plutôt mécontente qu'on la dérange ainsi. Elle pinça les lèvres avant de lancer d'une voix venimeuse.

- Qui est-ce ?

On sentit une légère angoisse derrière la porte et quelqu'un se racla la gorge.

- Quelqu'un voudrait voir votre Majesté...

La voix tremblait quelque peu. La reine succube grimaça reconnaissant la voix du serviteur assigné aux invités. Celui même qui avait fait entrer le premier groupe de réfugié. *Un autre groupe ? Déjà ? Serait-ce possible que... ?*Samëa fronça les sourcils*Ne nous emballons pas. Peut-être que ce ne sont que d'autres gens sans importances !*

- Qui t'ais-je demandé ! Samëa faisait sentir sa colère dans sa voix.
- Une jeune femme. Répondit le serviteur maintenant atterré.

Soupir. Encore. Si cela avait été la reine du lotis ou la femme de Combh le serviteur l'aurait dit. Non, encore un groupe. Ou plutôt dans ce cas, une réfugiée. Samëa serra les poings d'angoisse, d'agacement, d'espoir...

- Fais la entrer !

Le serviteur ouvrit lentement la porte s'inclina bien bas avant de s'effacer devant une jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastik-fight.forumactif.fr/validees-f113/samea-dzal-t7
Nithiril Swän'L Lamniel
Duchesse du Nuamu. Œnologue et allergique à la broderie.
Duchesse du Nuamu. Œnologue et allergique à la broderie.
avatar

Féminin Nombre de messages : 223
Age : 30
Localisation : Sur le dos de Sarcan
Loisir : Ecriture, lecture, deviantart.com, broderie euh non... non non non
Date d'inscription : 20/09/2007

Votre Perso
Âge: H : ~20 | S-A : 37
Sexe: Féminin
Race: Sylphide-Ange

MessageSujet: Re: Retour au pays   Lun 31 Déc 2007 - 19:12

Lorsque le serviteur se retira Nithiril s'avança face à l'orah d'Algës. La reine Samëa était belle. C'était indéniable. Une beauté dangereuse, la meilleure arme des succubes. Qu'on soit homme ou femme, que l'on soit attiré par les hommes ou les femmes, on pouvait facilement succomber et c'était pourquoi il s'agissait de l'une des races dont Nithiril se méfiait le plus.

Elle garda pour elle la frappante surprise de trouver dans la pièce un loup de Fenrhyl et une jeune femme gracile au charme éthéré qui ne pouvait être que nuamienne. Une jeune femme sans doute arrivée avec le reste des réfugiés croisés plus tôt et auprès de qui elle aurait plus qu'aimé s'entretenir de l'état du pays.

Elle se reprit avant de ne laisser son esprit s'éparpiller une fois de plus et se débarrassa tant bien que mal du sourire nerveux venant la titiller chaque fois qu'une situation délicate se présentait.


―Val'Haia Orah Samëa, salua-t-elle en s'inclinant. Veuillez pardonner l'impertinence dont je fais preuve en interrompant ainsi votre entrevue.

* On incline la tête * Entendait-elle sa mère lui réciter alors même qu'elle appliquait les stupides gestes de cour dont on l'avait gavée dans ses premières années.

―Je suis Nithiril Swän'L Lamniel, duchesse du Nuamu et déléguée de l'orah Combh. Il m'a chargée de vous informer qu'il accepte cordialement votre invitation et souhaite donc vous avertir de son arrivée très prochaine dont le délai reste encore, malheureusement, incertain.

Attendant une réponse ou alors un simple geste de la reine lui notifiant qu'elle était congédiée, Nithiril repensa à la jeune maîtresse du loup. Sans doute en savait-elle plus que les autres si elle avait été retenue ici. Elle espérait la croiser plus tard, dans les couloirs du palais ou dans la capitale, afin de satisfaire une curiosité grandissante.

Néanmoins avant cela, elle souhaitait également recevoir l'autorisation de l'orah Samëa de circuler librement dans la capitale et le pays. Elle voulait savoir à quoi seraient confrontés les réfugiés nuamiens.



(HJ : It sucks... >.< i'm sorry)

_________________
Tu seras invulnérable si tu oses déclarer j'ai fait ce que j'ai voulu et je veux ce que j'ai fait.
"Défends toujours l'honneur de ton sang et ta patrie, ne laisse la gloire de ta mort à personne."


Duchesse Swän'L Lamniel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour au pays   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour au pays
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour au pays [PV Kanoë]
» Cahier d'un retour au pays natal :Marc H
» Retour au pays [Pv Meri}
» Retour au pays du Sénateur du Nord-Est Rudolph Boulos
» Retour au pays... [Erys + Karlson + ...]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~Arghot, ou le pays désuni~ :: L'administration du forum :: Aelrya :: Le Château-
Sauter vers: